Grève de l’UNTM : le SUTEELEC  s’est désolidarisé

1

Le Syndicat Unique des Travailleurs de l’Eau et de l’Electricité (SUTEELEC) affilié à l’UNTM n’a pas observé la grève qu’a entamée  cette unité centrale hier. Les raisons de sa non-participation : le syndicat affirme n’avoir reçu aucune information ou explications précises en rapport avec le contenu du préavis. C’est en tout ce qu’il a expliqué dans son avis adressé aux travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité avant de les demander de vaquer normalement à leurs occupations professionnelles.
Lynchage de Mamarou SIDIBE et Oumar KANE à Dabalé/ Kangaba : La CNDH condamne et invite les populations à s’abstenir de se rendre justice 
Mamarou SIDIBE et Oumar KANE ont  été assimilés à des malfaiteurs et lynchés à mort le 27 décembre 2018 à Dabalé dans le cercle de Kangaba.Comme elle la toujours fait à chaque fois qu’il y a violation des droits de l’homme, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a condamné cet acte vindicte et a appelé les populations à s’abstenir de se rendre justice.
Face à cette situation qu’elle qualifie d’inadmissible, la CNDH Appelle les autorités judiciaires compétentes à rechercher, poursuivre et juger toute personne impliquée dans la perpétration de ce crime, conformément à la loi. Elle a aussi rappelé que nul n’est à l’abri de tels actes dès lors qu’il suffit parfois de se trouver au mauvais moment et au mauvais endroit. Me Malick Coulibaly et ses collègues exhortent  les acteurs judiciaires à améliorer leurs performances dans la lutte contre la délinquance violente et à ne point abdiquer aux populations la sécurisation des personnes et de leurs biens. Au Ministre de la Justice, la CNDH recommande d’édicter les lignes directrices pour un traitement rigoureux et diligent des atteintes aux personnes et aux biens. Enfin, a invité les populations à s’abstenir de se rendre justice et à plutôt conduire devant les autorités compétentes les personnes supposées avoir commis ou tenté de commettre des infractions ou autres actes malveillants.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here