ADNM : Les activités de l’année 2019 balisées

5

Pour l’année 2019, l’Agence de Développement du Nord du Mali (ADNM) table sur un budget d’environ 900 millions de FCFA. Ces fonds serviront à renforcer des projets en cours en faveur du développement des régions du Nord. C’est la principale conclusion de la 18e session du conseil d’administration de l’Agence.

La 18e session du conseil d’administration de l’Agence de Développement du Nord du Mali(ADNM) tenue, le mercredi 10 janvier dernier, dans les locaux de la primature était placée sous la présidence de la présidente du CA, Mme Sidibé Zamilatou Cissé. Elle avait à ses côtés le directeur général de l’ADNM, Mohamed Ag Mahoumoud et des administrateurs.

A l’ordre du jour de cette 18e session étaient inscrits les points suivants : la lecture du procès-verbal de la 17eme session du conseil d’administration, l’état d’exécution des décisions et recommandations de la 17eme session, le rapport financier de l’année 2017, le rapport financier au 1er semestre 2018, le programme d’activités 2019, le projet de budget 2019 et les questions diverses.

Après avoir présenté ses vœux de nouvel an de bonheur, de santé et de prospérité à tous les administrateurs, la PCA Mme Sidibé Zamilatou Cissé a fait savoir que la présente session se tient à une période charnière pour notre pays qui se caractérise par une accélération sans précédent du chronogramme convenu entre les parties signataires pour l’application diligente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Pour Zamilatou Cissé, la volonté du gouvernement pour la mise en œuvre de l’Accord est sans faille. De ce fait, souligne-t-elle, il est permis d’espérer car l’année 2019 marquera le démarrage d’actions concrètes et soutenues de relèvement et de développement du Nord de notre pays dans un contexte social et sécuritaire plus apaisé.

Au cours d l’année 2018, parmi les activités menées, on peut retenir, le suivi du Programme d’Urgence pour la relance du Développement des Régions du Nord (PURD/RN) d’un coût de 39,836 milliards de FCFA exécuté à hauteur de 86,95%/. De même que la mise en œuvre d’un programme de réinsertion socio économique de plusieurs centaines de jeunes non combattants dans les cinq régions du Nord pour un montant total de plus de 1 milliard de FCFA. S’y ajoute l’organisation de formations des acteurs régionaux du Nord pour mieux renseigner et consulter la plateforme “Synergienord”, afin de disposer en temps réel de toutes les informations utiles sur les actions menées dans le cadre du relèvement des populations de 2015 à ce jour.

Selon le directeur général de l’ADNM, la particularité de cette session est la poursuite du programme de réinsertion des jeunes non combattant. Dans les perspectives, indique le directeur général, il y aura la réalisation d’infrastructure hydraulique d’urgence dans les régions du Nord. Pour ce faire le conseil recommande l’implication forte des collectivités dans la mise en œuvre desdits projets.

A.M.C.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here