Renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit au Mali: Les recommandations du Groupe d’observation et d’analyse politique et électorale

58

Les élections représentent un enjeu majeur dans la consolidation de la démocratie. Au Mali, à la faveur de la dernière présidentielle de 2018 et dans la perspective des élections législatives et locales à venir, des experts ; réunis au sein du Groupe d’observation et d’analyse politique et électorale (GOAPE) ; ont jugé opportun de se pencher sur le processus électoral. Cela afin d’analyser et de partager avec les parties prenantes du jeu démocratique des clés pour une meilleure compréhension.

Ce qui leur a permis de brosser le dispositif organisationnel des élections au Mali ; notamment à travers la présentation du cadre juridique et institutionnel. Ils ont également analysé les dynamiques communautaires et spatiales, en particulier les revendications extrapolitiques dans le cadre du processus électoral sans oublier les dynamiques des médias et des réseaux sociaux.

Les éclairages ont porté enfin sur la contribution des acteurs extérieurs et des partenaires à la réussite du processus. A l’issue de la mission, les experts du GOAPE ont formulé des recommandations contenues dans un rapport. La synthèse de ces résultats d’observation et d’analyse a été présenté récemment au Grand Hôtel de Bamako ; à la faveur d’une conférence publique. Animée par MM. Sanibé Abel Koné et Mady Ciré Touré, deux des experts du groupe, la conférence s’est déroulée en présence de M. Yacouba Berthé de Fondation Konrad Adenauer, partenaire du GOAPE. Aussi, plusieurs étudiants, universitaires ont pris part à cette conférence.

Les recommandations du GOAPE
Onze recommandations ont été formulées. En effet, les experts du GOAPE demandent d’engager une réflexion globale sur la refondation du système démocratique malien ; en mettant à contribution le milieu universitaire. D’organiser les états généraux de l’Etat et le vivre-ensemble. Cela afin de permettre un véritable dialogue sur les institutions, la démocratie et les élections. L’objet étant de prémunir contre les crises électorales et garantir la stabilité politique et institutionnelle du pays.

Ils demandent aussi de créer un organe indépendant de gestion des élections. En effet, cet organe doit disposer de moyens humains et financiers nécessaires afin de garantir l’organisation professionnelle des élections. Renforcer l’implication des médias dans la réalisation, la diffusion et la publication des messages d’information, de sensibilisation et d’éducation civique citoyenne en matière électorale.

Le GOAPE demande de renforcer le rôle de la Haute autorité de communication dans le processus électoral ; de promouvoir davantage l’éducation civique et électorale au niveau scolaire, secondaire et universitaire. Moraliser l’accréditation des missions d’observation, afin d’éviter les déclarations tapageuses contribuant à alimenter les situations de tension.
Les experts du GOAPE demandent également de repenser la logique, les critères ainsi que les usages de l’aide publique aux partis politiques.

Ils recommandent aussi la relecture de la Charte des partis politiques. Cela afin de rationaliser la création, le fonctionnement ainsi, que les activités des partis en vue de leur meilleure implication dans l’animation de la vie démocratique. Aussi, ils demandent de susciter le renouvellement de l’élite politique aux différentes élections présidentielles, législatives, régionales et communales. Enfin, ils demandent de promouvoir la participation des femmes dans la vie publique.

Présentation du GOAPE
En effet, le Groupe d’observation et d’analyse politique et électorale (GOAPE) est un mécanisme de recherche-action. Il est composé d’experts et d’universitaires maliens. La GOAPE a pour mission de contribuer à la connaissance de l’évolution du système démocratique et électoral au Mali. Cela, contrairement à l’observation classique des élections qui se limite à constater la transparence, la régularité du processus.

« Le GOAPE a observé les enjeux, les défis et les positionnements politiques et citoyens relatifs à l’élection du président de la République, scrutin 2018. Notre mission a pour finalité mettre en œuvre une approche innovante de l’observation qui permet d’éclairer les évolutions du cycle électoral, les défis au plan démocratique ; ainsi que les dynamiques sociopolitique, institutionnelle. Afin de rendre compte des dynamiques de changement en cours au Mali » dira M. Sanibé Abel Koné, économiste et expert du GOAPE.

Aussi, le jour du scrutin, le GOAPE a déployé des observateurs dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et le District de Bamako.
Retenons enfin que deux acteurs clés parmi les experts ayant élaboré ce travail ont été arrachés à l’affection de tous par un accident de la circulation. Il s’agit du Pr Nafett Keita et de M. Ambroise Dakouo. Un hommage mérité leur a été rendu pour leur contribution de qualité à ce document.

Dieudonné Tembely

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here