Gestion des affaires ferroviaires: la SOPAFER, entame ses missions

26

Le ministre des Transports, Zoumana Mory COULIBALY, a présidé le vendredi dernier la 1ere session du Conseil d’administration de la société du patrimoine ferroviaire du Mali (SOPAFER Mali SA). Cette société aura comme mission notamment de gérer des affaires ferroviaires, à travers la construction de nouvelles voies, ainsi que la réhabilitation, l’extension et la gestion comptable et financières des infrastructures.

La cérémonie de la 1ere session du Conseil d’administration de la société du patrimoine ferroviaire du Mali, tenue à l’hôtel Radisson, a été marquée par l’installation du président dudit conseil, Ousmane Ibrahim MAIGA, avant le débat sur les problèmes du secteur.

A la rencontre étaient également représentés des services du transport ferroviaire.

Cette session s’ouvre sur une crise dans le chemin de fer du Mali avec la grève de la faim déclenchée par des agents depuis plus de trois semaines.

Dans son discours d’ouverture, le ministre des Transports en a fait cas, en expliquant que le problème résulte de plusieurs décennies d’investissements directs insuffisants sur les infrastructures.

Outre cette difficulté, il y a aussi les dysfonctionnements accumulés sur le plan institutionnel et des modes de gestions successifs en matière d’exploitation, a noté le ministre COULIBALY. A cause de ces problèmes, a-t-il indiqué, le trafic ferroviaire sur la ligne Dakar-Bamako-Koulikoro est arrêté.

« Les conséquences de cette situation sont, entre autres, l’état de dégradation prononcée de la voie sur une bonne partie de son linéaire et le manque de matériel roulant », a ajouté Zoumana Mory COULIBALY, tout en rappelant les motivations de la création de la Société du patrimoine ferroviaire du Mali.

Selon lui, après l’échec des différents modes de gestion et d’exploitation de l’activité ferroviaire sur la ligne Dakar-Bamako, il a été jugé utile par des autorités de réformer en profondeur le sous-secteur des transports ferroviaires suivant la vision du Président Ibrahim Boubacar KEITA.

Cette vision, à son avis, est de transformer l’enclavement du Mali en atout par la réalisation d’infrastructures ferroviaires modernes reliant notre pays aux ports d’approvisionnement et de transit maritimes. Ainsi, la SOPAFER Mali créée en mars 2017, est une société d’Etat qui

aura comme objectif de parachever le processus d’opérationnalisation de la société ; d’assainir la gestion des biens meubles et immobiliers transférés à la société ; d’améliorer la compétitivité du chemin de fer ; de garantir la remise en état et la maintenance correcte des infrastructures existantes, en particulier la ligne Dakar-Bamako pour permettre une reprise rapide des trafics marchandises et voyageurs.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here