Vœux de l’URD à la presse : Soumi plaide en faveur de la dépénalisation des délits de presse

16

L’Union pour la République et la Démocratie ( URD) renoue avec la tradition  en présentant à  la presse nationale et internationale ses vœux de nouvel an. C’était le mardi 22 janvier dernier à la Maison de la presse. Pour le parti de la poignée de mains, une véritable démocratie ne se construit pas sans la presse qui détient le 4 è pouvoir dans la  République.

La cérémonie a été malheureusement attristée par le décès, ce même mardi matin  du 1er vice président du bureau de jeunes du parti de la poignée de mains Baba Sow. Une minute de silence a été observée à sa mémoire.

Soumaila Cissé, dans son discours, a remercié la presse malienne qui a toujours dénoncé les dérives du régime et de l’opposition. Il a déploré par contre le redressement de notre pays au rang de 115 pays sur189 dans le monde. Soumaila Cissé a profité de l’occasion pour évoquer le cas du journaliste Birama Touré quia disparu il y a de cela 4 ans maintenant.

Le président de l’URD a souligné que 346 journalistes et hommes de medias sont emprisonnés dans le monde selon l’ONG Reporters sans frontières au motif de la recherche de l’information le sésame de tout bon journaliste. Il a en outre souhaité que la presse joue pleinement son rôle en respectant l’étique et la déontologie du métier. Le président de Soumaila Cissé a souhaité que soit prise une loi de dépénalisation du délit de presse, afin de permettre aux journalistes maliens de mieux faire leur travail.

Soumaila Cissé prône toujours un dialogue républicain, afin de dégager un consensus.

Seydou Diamoutene

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here