A quoi servent les ‘’grandes’’ lignes du programme du candidat Ghediri ?

12

La publication des ‘’grandes’’ lignes du programme électoral  est une  généralité qui ressemble à une tarte à la crème. S’adresser à une partie du peuple  ce qu’il ne voudrait  pas entendre est  coûteux électoralement parlant. Une courte analyse sous forme de questions s’impose :

1/ Pourquoi le mot armée est-il remarquablement absent dans les huit grandes lignes du programme ?

On dit que l’absence d’un mot ne signifie pas sa négation, néanmoins le  programme  appelle à rompre avec l’autoritarisme, serait-ce donc la reconnaissance que le régime algérien est autoritaire ? Détenu par qui, depuis quand ?

2/ Est-il dans l’intérêt des puissances étrangères  de changer le régime sans modifier la nature de celui-ci ?

3/Comment rompre avec l’instrumentalisation de l’histoire, alors qu’il est impossible de fournir  une  interprétation totalement objective de faits historiques ?

4/Comment rompre avec les pratiques populistes, alors que le propre du populisme est de manipuler régulièrement  cette équivoque sémantique ?

Dernière question, et non des moindres :

La comparaison établie par certains partisans du candidat  entre ce dernier et le président russe est-elle adéquate, alors que l’interférence entre le pouvoir politique et les intérêts des oligarques  est au  fondement de l’actuel système en Russie ?

Cette analyse  fait suite à l’article intitulé ‘’La campagne d’Ali Ghediri : un stratagème politique  à la sauce militaire ‘’.

Benteboula Mohamed-Salah.Géographe

Auteur du livre ‘’La diplomatie algérienne à deux têtes ‘’ Editions Amazon

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here