Ancien Conseiller en Communication à l’Assemblée Nationale : Réduction du train de vie de l’état avec 10 véhicules dans son parc, le Premier ministre donne-t-il le bon exemple ?

13

Conformément à la volonté exprimée par le Président de la République de rationaliser les dépenses publiques afin de permettre au gouvernement d’assumer pleinement les charges prioritaires de l’Etat, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a pris des mesures concernent notamment les dépenses en carburant, en produits alimentaires, les achats de véhicules et de billets d’avion pour les missions hors du Mali. Seulement voilà. Le PM lui-même ne serait pas un bon exemple. Il aurait à sa disposition plus de 10 véhicules.

Dans son communiqué, le Premier ministre annonce une rétention globale de 14,194 milliards sur tous les crédits affectés aux dépenses en carburant et en produits alimentaires. Par conséquent, les départements ministériels, les institutions, les autorités administratives indépendantes, les gouverneurs de régions et du District sont invités à réduire leurs dépenses en carburant et produits alimentaires dans la limite des crédits ouverts.

Pour ce qui concerne le renouvellement du parc auto de l’Etat, tout achat de véhicule pour les années 2019 et 2020 sera désormais soumis à l’autorisation préalable du ministre de l’Economie et des Finances. En fonction du volume des besoins, des achats groupés seront envisagés et pris en charge sur des crédits budgétaires préalablement identifiés à cet effet.

Pour les achats de billets d’avion, le Premier ministre invite les départements, institutions et services à recourir aux services des agences agréées par l’IATA (l’Association internationale des transports aériens) et à veiller à ce que le prix du billet d’avion soit le mieux disant afin d’avoir des billets à moindre coût. Il recommande par ailleurs de réduire de moitié les déplacements à l’étranger. « Toutes ces mesures visent à maîtriser les dépenses publiques et surtout à faire face aux importantes priorités du gouvernement en matière d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens », conclut SBM.

Toutefois, la réduction du train de vie de l’Etat devrait commencer par le sommet de la pyramide. L’Etat gagnerait plus tant en crédibilité qu’en économie de ressources financières à étendre cette mesure. Selon des sources bien introduites, le PM seul tournerait dans plus de 10 véhicules. Un acte qui ne le fait pas passer pour un bon exemple, si cela s’avère une réalité. Contribue-t-il à la volonté exprimée par le Président de la République de rationaliser les dépenses publiques afin de permettre au Gouvernement d’assumer pleinement les charges prioritaires de l’Etat ?

A suivre…

Zan Diarra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here