Relance de l’axe Mali – Israël : Les milieux islamistes voient rouge

18

Depuis l’annonce d’une visite officielle du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga en Israël pour normaliser les liens de coopération entre les deux pays, la tension est montée d’un cran entre certains leaders religieux de notre pays et le chef du gouvernement. L’initiative du PM de relancer la coopération Mali-Israël serait la cause principale de ce divorce inopiné.
Selon le journal israélien Channel 13 News, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga est en discussion avec de hauts responsables israéliens au sujet d’une visite officielle en Israël avant le mois d’avril 2019. Cette visite officielle est censée “relancer les relations diplomatiques rompues” entre ces deux pays depuis 1973, rapporte le journal israélien.
La visite de M. Maïga pourrait marquer le début d’un processus similaire à celui du Tchad qui a récemment rétabli ses relations diplomatiques avec l’Etat juif aux termes d’une visite d’une journée de Benjamin Netanyahu et quelques semaines après le déplacement du président tchadien Idriss Deby en Israël.
Les initiatives diplomatiques israéliennes en Afrique ont pour objectif d’élargir le cercle de relations de l’Etat juif, de renforcer les échanges commerciaux et d’améliorer son statut à l’international et sont également motivées en partie par le désir de faciliter les voyages aériens vers l’Amérique du Sud. Traverser les espaces aériens de pays africains traditionnellement hostiles permettrait aux transporteurs d’offrir des liaisons plus rapides et plus directs entre Israël et le sous-continent sud-américain.
Contrairement aux autres pays africains, le cas du Mali se heurte déjà à plusieurs problèmes, notamment la réticence de certains leaders religieux qui voient en l’initiative une provocation. Selon certains musulmans extrémistes, “coopérer avec Israël, c’est coopérer avec les mécréants. Les mécréants et leurs amis sont donc les mêmes…”
La cabale contre le PM a-t-elle un lien avec cette volonté de relance de la coopération avec Israël ? Il serait difficile de répondre à cette question. Mais une chose est sûre : la coïncidence entre l’annonce de la visite officielle du PM en Israël et la montée de la haine envers sa personne est une réalité.
Le PM est également accusé d’être l’instigateur du fameux projet de réforme de l’éducation sexuelle décrié par le Haut conseil islamique du Mali. Malgré les pressions tous azimuts pour le limoger, le président de la République reste intraitable sur la question. IBK a décidé de ne pas céder à la pression.
Y. Doumbia

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here