Afrique CAN U20 : le sacre peut-il échapper au Sénégal ?

3

Jour de finale ce dimanche sur la CAN U20, Niger 2019. L’affiche oppose le Mali au Sénégal. Les deux meilleures sélections à tout point de vue de la compétition qui réunissait depuis le 2 février 8 formations du continent.

Mais un semble au dessus des autres. Il s’agit du Sénégal. Les Lionceaux de la teranga ont impressionné leur monde. Dès le premier match contre ces mêmes Aiglons à Maradi avec une victoire probante 2-0. Depuis, ils ont enchainé avec 7 autre buts en phase sde groupes (contre le Ghana et le Burkina faso) avant d’éliminer l’Afrique du Sud en demi-finale. Non sans pas mal. D’après le coach Youssouph Dabo, c’était leur match le plus compliqué.

La philosophie du Sénégal n’a jamais changé tout au long du tournoi. Joueur pour gagner. Et pour cela, l’équipe s’appuie sur sa solidité défensive (1 but encaissé) mais surtout son attaque foudroyante (10 buts marqués). Si derrière, le goal Ndiayeet le capitaine Cavin Diagne sont d’une assurance certaine, devant, Ousseynou Niang, Youssouph Badji (actuel meilleur buteur avec 3 réalisations) et autres font le boulot.

L’atout : le sélectionneur !

La confiance de ce groupe réside en un facteur. Son entraineur. Très peu connu sur l’échiquier continental jusque-là, Youssouph Dabo est en train de s’affirmer. Ancien joueur du Red Star, l’histoire de ce technicien trentenaire aurait pu basculer. « Beaucoup de président de clubs ne voulait pas me confier leur équipe parce que j’étais trop jeune », a-t-il confié. Diamil Faye, président de Guediewaye lui a fait le pari et a été récompensé par une 2è place en championnat d’élite du Sénégal.

Mais prendre la suite la suite de Joseph Koto qui a atteint les deux dernières finales de CAN U20 n’était pas chose facile. Dabo, admiré par son calme dans sa zone technique et sa lucidité devant les médias, montre que l’âge n’est qu’un chiffre. Et il marche sans contexte sur les traces des illustres entraineurs du Sénégal. Mais pour cela, il faudra dominer le Mali ce dimanche au Stade Seyni Kountche de Niamey. Mais comment ce sacre peut-il échapper aux Lionceaux de la Teranga ?

Source : Africa Top Sports

Africa Top Sports

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here