Cérémonie commémorative du 08 mars : C’est déjà parti les festivités de la journée de la femme

25

La cérémonie des journées commémoratives du 08 mars édition 2019 a démarré sous la présidence du ministre de la promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille Dr Diakité Aichata Traoré. Les journées commémoratives du 08 mars au Mali ont porté sur le dialogue et le partage d’expériences inter générationnelles à la date du 1er mars 2019 de 08 h à 11h 20 dans la salle de conférence du Centre National de Documentation et d’Informations sur la Femme et Enfant (CNDIFE).

L’ouverture des journées commémoratives du 08 mars a dénoté notamment la présence des personnalités suivantes : les anciennes ministres de la promotion : Sina Demba, Mme Modi Sène, la présidente du CADEF Soumaré Assan Diallo, la représentante de la mairie : Mme le maire Néné Soukouné de la commune V, le RECOTRADE, les 04 conférencières à savoir la présidente de INAFEM, la présidente des femmes protestantes, la présidente des femmes catholiques et la présidente de CADEF, la modératrice, Daoulé Diallo Ba. Des associations ont pris part : FAC MER, les ADOS, ADKM, la société civile, les partis politiques.

C’est parti les festivités du 08 mars, a déclaré Dr Diakité Aichata Traoré.

Mme la ministre se dit très heureuse car elle vient de commencer les festivités du 08 mars, avec une grande conférence, un débat inter générationnel. Elles ont eu à écouter leurs mamans, leurs grandes sœurs. Pour la ministre, c’était vraiment très intéressant. Elle dira qu’elles ont beaucoup appris et échangé et elle pense que l’espoir est permis.

Quand aux points évoqués, Mme Diakité dira que l’historique du 08 mars, le feed-back et aussi comment le 08 mars est célébré aujourd’hui, comment il était célébré avant et qu’est-ce qui doit être fait pour améliorer sa célébration ont été mis sur le tapis. Elle a également confié l’appui de beaucoup d’associations, des ONG, la société civile et les partis politiques à coté du ministère de la promotion. A cet effet une représentation totale des femmes de Kayes à Kidal a été manifestée.

Pour les problèmes et les soucis des femmes aujourd’hui, Dr Diakité Achata Traor dira que les femmes au cours du débat les ont interpellés sur beaucoup de domaines notamment la sécurité, l’éducation, la santé, la promotion et enfin l’autonomisation. De ce fait elles ont lancé un cri de cœur en premier lieu en ce qui concerne l’éducation des enfants et en second lieu que l’autonomisation soit une réalité. Elle trouve que les femmes ont beaucoup insisté sur la cohésion sociale et l’attente dans un seul esprit de se donner la main.

Au finish, elle dira que les préparatifs du 08 mars, édition 2019 vont bon train, chaque jour sera un 08 mars. ‘’On ne va plus attendre un seul mois pour nous magnifier “, a-t-elle indiqué.

Les échanges de ladite conférence ont porté sur l’historique de la journée internationale de la femme (le 08 mars). L’accent a été aussitôt mis sur la place et le rôle de la femme dans le foyer, dans la société et sans oublier la place de la femme au travail.

Toutes les conférencières ont évoqué que la femme a été créée dans le but de compléter l’homme et qu’il est temps que les femmes remplissent d’avantages ce rôle de complémentarité.

En plus de cela toutes les conférencières diront que toutes les religions donnent la pleine haute place aux hommes donc la complémentarité, l’entente, le rôle de conseillère, de mère, femme et épouse a été donné à la femme. Il est à rappeler aussi qu’un cri de cœur a été lancé par l’ensemble des conférencières qui sont intervenues à l’endroit des femmes pour l’unité de toutes, précisant que la lutte des femmes, elle est une lutte commune et qu’il n’y aura pas de résultat sans l’entente, sans la cohésion. Que la lutte doit être commune et elle ne peut être individuelle.

La conférence a été suivie d’un débat animé par 10 femmes. Elles ont toutes parlé du développement, l’autonomisation, la promotion, la sécurité et l’éducation. Parmi elles il y avait Souadou Diabaté, la présidente des femmes GATIA …

Sarré Assétou DJIRE

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here