Conseil d’administration de l’AMAP : Sous le signe de la diversification des produits

8

Les administrateurs ont salué la certification de l’exécution du budget de 2018 par un commissaire aux comptes et donné quitus à la direction générale pour l’exécution du budget de 2019.

L’Agence malienne de presse et de publicité (AMAP) veut s’adapter à l’évolution technologique en lançant des produits nouveaux, afin de répondre davantage aux préoccupations des lecteurs. Tel est l’enseignement majeur à retenir

de la 37è session de son conseil d’administration. Tenue hier sous la présidence du ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Cette session avait trois points à son ordre du jour : l’examen du bilan de l’exercice 2018, l’approbation du programme d’activités 2019, l’examen et l’approbation

du budget annuel au titre de 2019. Première du genre depuis la nomination, en décembre dernier, du directeur général,

Bréhima Touré, cette session était une étape cruciale pour permettre à la nouvelle direction générale d’expliquer aux administrateurs le bien-fondé de certaines réformes envisagées au titre de 2019 et pour demander, en même temps,

leur aval pour leur mise en oeuvre. Ces réformes prévues à cet effet semblent cadrer avec la vision du président du conseil d’administration de l’AMAP. « Les changements majeurs, en cours, nous obligent à diversifier ses produits commerciaux », a indiqué le ministre Touré, à l’entame de son allocution d’ouverture.

Pour ce faire, «il est prévu, dans la perspective de l’amélioration de la qualité du quotidien national L’Essor, le lancement, dans les jours àvenir, de deux supplémentsweek-end (L’Essor Sports et L’Essor Culture)», a annoncé le ministre de l’Économie numérique et de la Communication. « L’Essor Culture pourrait être une bonne tribune pour les actions du président de la République, Ibrahim

Boubacar Keïta, qui vient d’être désigné par ses pairs africains coordinateur de l’Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine », a estimé le président du conseil d’administration. Autres produits innovants : des Applications mobiles pour l’Agence de presse du Mali et le journal en langues nationales «Kibaru». « En plus, L’Essor va améliorer son offre numérique avec la possibilité d’acheter le journal sur le site web : essor.ml », s’est réjoui le ministre de l’Économie numérique et de la Communication.

Pour l’exécution de cet ambitieux plan et des différentes activités au titre de 2019, l’AMAP prévoit un budget équilibré en recettes et en dépenses estimé à 3,843 milliards de Fcfa. « La subvention de l’Etat s’élève à 767,407 millions de Fcfa.

Quant aux ressources propres, elles se chiffrent à 3,075 milliards de Fcfa », a précisé le ministre Touré. Le conseil d’administration a salué la certification de l’exécution du budget de 2018 par un commissaire aux comptes et donné quitus à la direction générale de l’AMAP pour l’exécution du budget de 2019. Outre ces réformes annoncées, le ministre de l’Économie numérique a exprimé son intention de poursuivre le processus de « relecture de la loi relative à la création de l’AMAP et de la loi fixant le régime

de la publicité dans notre pays ». Afin, dira-t-il, d’adapter la structure à «l’évolution de l’espace médiatique de notre pays ».

Avant, le président du conseil d’administration avait salué les résultats obtenus en 2018. «Comme vous le savez, l’année dernière a été marquée par l’élection présidentielle dans notre pays.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here