Dialogue national au Sénégal : Le président Macky Sall promet des propositions concrètes

0

” Je vois un seul peuple, animé par un seul but et une seule foi. Je serai, par conséquent, le président de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais ; parce que c’est la charge qui m’incombe en vertu de la Constitution” clame haut et fort le président sénégalais nouvellement réélu.

L’issue du vote montre que vous m’avez renouvelé votre confiance, en m’accordant une forte majorité de 58,26%, des voix qui se sont exprimées. Vous avez ainsi fait le choix de la continuité pour la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent, dans la paix et la stabilité. Je m’en réjouis et rends grâce à Dieu”. Ainsi s’exprime le président Macky Sall du Sénégal, dans un message adressé à la Nation sénégalaise, suite à la proclamation officielle par le Conseil constitutionnel des résultats de la présidentielle du 24 février dernier.

Profitant de cette occasion, le président Macky Sall tente de rassurer de sa prise de conscience des fortes attentes des Sénégalais lors de son second mandat : “Ce nouveau contrat de confiance, dont j’apprécie le sens et la portée, me motive à redoubler d’efforts, à faire encore plus et mieux.”

Mais faudrait-il d’abord s’atteler à recoller les morceaux, parce que des lézardes apparues sont apparues lors de ce scrutin au cours duquel le ton est monté, avec des excès de langage jamais enregistrés dans la vie politique sénégalaise, en plus de forts relents ethnicistes et régionalistes : ” …à présent que la campagne électorale est définitivement terminée, je considère qu’il n’y a plus d’électeurs ou de camps marqués par des couleurs et démarquées par des lignes partisanes. Je vois un seul camp : celui du Sénégal. Je vois des sénégalaises et des sénégalais qui, ayant librement exercé leur devoir citoyen, nourrissent le désir ardent de rester unis par un destin commun, au sein d’une seule nation”, laisse entendre le président Macky Sall.

Allant plus loin dans son engagement à reconstruire une dynamique d’unité autour de l’intérêt supérieur du Sénégal, il déclare : “Je tends la main à toutes et à tous, pour engager un dialogue ouvert et constructif, dans l’intérêt supérieur de la Nation. Je ferai des propositions dans ce sens, après ma prestation de serment le 2 avril 2019. Je convie à ce dialogue républicain toutes les forces vives de la Nation, sans exclusive ; dialogue auquel mes prédécesseurs, les présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade pourraient apporter leur contribution… “.

Les Sénégalais en général et l’élite politique en particulier restent suspendus à ces propositions promises par le président Macky Sall, qui a besoin de paix et de stabilité pour conduire son Plan Sénégal Emergent vers le succès.

                                                                                                  

 Amadou Bamba NIANG

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here