Gouvernement : Les bourdes de Sambou Wagué

8

Pour bon nombre d’observateurs les propos tenus par le ministre Wagué se prononçant sur la démission de M. Amadou Diarra de son poste de DG d’EDM.sa,  ne donnent pas bonne  image  ni au ministre Wagué lui-même ni à l’Etat du Mali au nom duquel il  s’est exprimé. Bourdes, erreurs, bévues…les commentaires vont bon train depuis la déclaration de SambouWagué se confiant  le lundi 4 mars au site Web aumali.net.

Pour M. SambouWagué, ministre de l’énergie et de l’eau, le directeur général démissionnaire de l’énergie du Mali a jeté  l’éponge parce qu’il n’arrivait plus  à ‘‘piloter la  société’’ et avait de la peine à gérer certaines factures de la société. Autrement dit, et à  bien entendre le ministre Wagué,  Amadou Diarra (l’ex Dg de l’EDM) avait atteint les limites de ses compétences. Une version battue en brèche dans les coulisses.  Selon d’autres sources, Amadou Diarra  a  démissionné  parce que le ministre Wagué a pris la présidence du  conseil d’administration de la société violant ainsi ses textes. Qu’à cela ne tienne.

Dans pareille circonstance, la bonne manière voudrait que le ministre Wagué  interrogé sur la question se limite  à confirmer  ou infirmer tout simplement la démission du DG et s’abstenir en toute maturité de donner des avis sur les compétences de celui qui n’a dirigé  l’EDM que pendant 3 mois.

Amadou Diarra a été nommé  directeur  général de l’EDM.sa en novembre 2017. Et s’il a vraiment manqué de compétences pour mieux faire pendant ce petit bout de temps, c’est sans doute parce que son prédécesseur n’a pas aussi été à la hauteur  pour tout laisser rose avant son départ. Ce prédécesseur est SambouWagué lui-même qui a quitté  l’EDM pour devenir ministre en septembre dernier. Ne doit-il alors  se mettre en cause en ce qui concerne la gestion d’EDM.sa.

Le ministre Sambou manque ainsi l’occasion de se taire. En voulant enfoncer le directeur général de l’EDM, il montre une fois de plus qu’il a manqué de professionnalisme. Energie du Mali sous la tutelle de SambouWaqué n’a pas connu de moment de gloire. Connue pour des coupures intempestives, c’est sous le règne de SambouWagué que la société EDM –Mali  a vu ses performances à la baisse.  Pis, M Wagué semble oublier son parcours peu brillant lorsqu’il était ministre du budget. Le poste qu’il occupait avant qu’il ne soit débarqué en février 2016 pour faute grave. En effet,  suite à l’affaire dite cotisation du Mali à l’ONU,  qui a entrainé la suspension du droit de vote du Mali, cet homme a été mis à l’écart. Dire aujourd’hui que c’est ce SambouWagué qui s’érige en donneur de leçon, il  y’a de quoi fendre la bouche.

D.Samaké

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here