Ministère de l’Économie et des Finances du Mali : 3ème Edition du Forum Africain pour la Résilience

10

Le Ministre de l’Economie et des Finances Dr. Boubou CISSE a pris part au Forum Africain pour la Résilience (FAR) organisé par la Banque africaine de développement du 4 au 6 mars à Abidjan dont le thème principal était « Fragilité, Migration et Résilience ».

Plateforme d’échanges et de débats, le Forum a été organisé par le Bureau de coordination des Etats en transition avec le soutien de l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération (SDC) ainsi que la participation de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM), du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), de l’Organisation Internationale du travail et l’initiative Making Finance Work for Africa.

Ouverts lundi après-midi dans l’amphithéâtre Babacar Ndiaye, du siège de la Banque africaine de développement, par une session d’échanges de haut niveau sur les questions migratoires, les travaux du forum se sont poursuivis mardi 5 et mercredi 6 mars dans six sessions plénières et huit ateliers parallèles.

« Comprendre la migration est donc important pour la Banque africaine de développement, car ce travail fournit des options pour soutenir des programmes qui réduiront les flux tout en augmentant les rendements. Alors que l’essentiel du discours sur la migration africaine est centré sur la Méditerranée, il est important de souligner que la migration intra-africaine générale représente 70%. Ce pourcentage grimpe à 80% pour l’Afrique subsaharienne », a déclaré le vice-président principal de la Banque africaine de développement Charles Boamah.

Si la plénière a été spécifiquement dédiée aux « solutions innovantes dans le domaine de la migration », y compris financières, elle a permis de mettre en évidence comment la pauvreté et l’absence de perspectives d’emplois deviennent des puissants vecteurs de migration et d’instabilité.

Le Ministre de l’Economie et des Finances Dr. Boubou CISSE a intervenu sur le panel “Revisiter la fragilité : Qu’est ce qui a changé ?” en compagnie de M. Sibry Tapsoba, Directeur du Bureau de Coordination des Pays en transition à la Banque Africaine de Développement, M. Hugh Macleman, Conseiller politique et Chef du Secrétariat de l’INCAF, Direction de la coopération pour le développement des crises et des fragilités, OCDE-INCAF, Dr Eric Mabushi, Coordinateur régional IFC Fragile and Conflict Situations- FCS, Afrique de l’Ouest, M. Amara Konneh, Conseiller, Fragilité, Conflit et Violence (FCV), Banque mondiale et M. Jonathan Papoulidis, Conseiller exécutif pour les États fragiles, World Vision.

Le Ministre CISSE a exposé ses réflexions sur le coût de la fragilité au Mali, ses impacts sur le Budget d’Etat et les investissements ainsi que la manière dont la résilience est organisée au Mali à travers les politiques publiques.

« Le Mali a connu des situations de fragilité, continue à en connaitre. J’ai fait état sur la nécessité et la faiblesse des opportunités économiques que nous pouvons donner à notre jeunesse pour laquelle la demande pour l’accès aux services sociaux de base comme l’éducation, la santé l’énergie est de plus en plus croissante » a déclaré Dr Boubou CISSE à la suite du panel.

Il a également expliqué le coût des dépenses de défense et de sécurité sur le Budget de l’Etat, les efforts en matière de cohésion sociale, la mise en œuvre de l’accord pour la Paix et la réconciliation nationale qui sont considérables et ses impacts sur le déficit budgétaire.

Ce forum a été l’occasion de partages d’expérience entre participants venus de divers horizons, pour examiner les opportunités qu’offre la migration en tant que vecteur de développement ; source de partage de valeurs sociales entre les pays de départ, de transit et de destination.

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here