Processus de sortie de crise : Les anciens PM Abdoulaye Idrissa et Ag Hamani travaillent-ils à la partition du Mali ?

0

Tout laisse croire que oui. Ils semblent être en mission pour la France, la CMA, et les fils indignes qui sont aux commandes. En mission dans la région de Gao, MM. Maïga et Ag Hamani, deux anciens chefs du gouvernement malien, ont voulu rencontrer les associations de la région. Cette entrevue avait pour objectif de mettre en place un nouveau bureau dit de la société civile. Lequel bureau doit répondre désormais, selon eux, au nom de toutes les associations de la région.

À la surprise générale, les ex-Premiers ministres ont ordonné aux organisateurs de la rencontre de faire sortir de la salle les représentants de deux associations: Gao Lama Borey et Songhoï Ganda International.

La raison de cette exclusion serait liée au fait que ces deux associations se sont opposées à la tenue des concertations régionales sur le fameux projet de découpage administratif à Gao.

Pour ainsi se venger, les deux personnalités veulent mettre en place un nouveau bureau qui sera composé uniquement des associations qui ne soutiennent que les projets bizarres et farfelus du gouvernement. Il faut rappeler que la société civile de Gao et les groupes armés de la Plateforme s’étaient opposés auxdites concertations régionales qui s’étaient finalement pas tenues à Gao. Toute chose que le gouvernement n’a jamais digérée.

Les Maliens se souviennent certainement de la visite du Premier ministre le 02 décembre dernier à Gao. Visite au cours de laquelle Soumeylou Boubèye Maïga s’était attaqué à la diaspora qu’il soupçonnait d’instrumentaliser la société civile de la cité des Askia.

Pendant que l’on travaille à la décrispation du climat politique, c’est au même moment que d’autres sont en train de tout mettre en œuvre pour créer des tensions inutiles entre les associations de la région de Gao. Le Mali est un pays qui a de la baraka.

Tôt ou tard, le peuple aura le dernier mot.

Correspondance particulière depuis Gao

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here