Développement du bio-informatique au Mali : Le Centre Africain d’Excellence convie les acteurs autour d’un symposium

7

La salle de conférence de l’ex-CRES de Badalabougou a servi de cadre du 11 au 12 mars 2019, pour la tenue du premier Symposium du Centre Africain d’Excellence en Bio-informatique (ACEB)/USTTB) a organisé du 11 au 12 mars 2019.C’était sous la présidence du La cérémonie d’ouverture du symposium, recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako, Pr Adama D. Keita, en présence du Directeur,Mamadou Wélé Diallo.

Ce premier symposium du centre sous le thème : «Développer l’expertise en bio-informatique pour la recherche biomédicale durable en Afrique», a été l’occasion pour les participants évoluant dans la recherche scientifique, venus de plusieurs àéchanger et partager leur expérience sur les perspectives ou l’importance de la recherche bio-informatique, à travers des panels et de workshop. Après avoir remercié le comité d‘organisation ainsi que les participants pour leur présence à ce premier rendez-vous scientifique, le Directeur du Centre Africain d’Excellence en Bio-informatique de Bamako, Mamadou Wélé Diallo, a fait savoir dans son intervention, que le centre abrite un programme de master et un programme enPh.D. selon lui, ces deux jours de symposium sont concentrés sur la publication des différents résultats scientifiques obtenus dans différents programmes de recherche sur la bio-informatique, et d’autres domaines affiliés. De même, de créer un cadre d’échanges et de discussions sur le développement de cette nouvelle science en Afrique. Selon lui, ce symposium va permettre la création d’un cadre de concertation, la formation des enseignants et les étudiants. Cette intervention a été suivie par celles des chercheurs universitaires américains en bio-informatique. Il s’agit du Jeffrey Shaffer, Université de Tulane/USA et Prof. DareilHurt, NIH/USA. Pour le premier, la qualité des recherches scientifiques du Mali est d’une qualité. Cependant, il a réitéré le souhait de voir le centre continué à croitre avec beaucoup de nouvelles d’opportunités en science et recherche ainsi que l’implication de maliens dans le domaine, afin que les problèmes scientifiques soient résolus par des chercheurs maliens et africains. Au dire du second, les études informatiques peuvent être appliquées à toutes les sciences. Pour le recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako, Pr Adama D. Keita, ce symposium de deux jours de formation intense est riche de la qualité des formateurs et de la haute valeur scientifique des présentations. En outre, le recteur a réitéré tout leur engagement à offrir au centre un cadre institutionnel permanent à travers les normes internationales, dans les cinq prochaines années.Durant ces deux jours, plusieurs présentations sur des différentes thématiques ont été faits, telles que sur le programme de Développement de l’excellence en Matière de Leadership et de Formation en Génétique pour l’élimination du Paludisme en Afrique Subsaharienne, la formation de la prochaine génération Africains de l’Ouest à la prochaine génération de techniques de séquençage et à leurs applications en recherche et en pratique.

Ousmane Baba Dramé

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here