Pour un dialogue national refondateur : Les Fare et le MODEC s’engagent

4

Dans le cadre de ses séries d’échanges avec les forces vives de la nation, dont les partis politiques, mouvements, associations de la société civile …le président des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (FARE AN KA WULI), Modibo Sidibé a rencontré le mardi dernier, le parti MODEC de Konimba Sidibé à son siège. L’ancien Premier ministre  a  encore insisté sur la nécessité d’un dialogue national refondateur.

Depuis un certain temps, l’ancien  Premier ministre Modibo Sidibé  se bat à bras le corps pour un dialogue national  inclusif. Pour ce faire, il a commencé des rencontres avec toutes les forces vives de la nation afin de rendre possible ce cadre d’échanges et de propositions tant souhaité et nécessaire pour la sortie de crise.

Comme il l’a fait  lors de ses rencontres avec plusieurs partis politiques, Modibo Sidibé a expliqué aux responsables du parti de Konimba Sidibé les propositions des Fare pour la sortie de crise. Pour lui  et son parti, la seule voie pour mettre fin au conflit du Mali, c’est de faire asseoir tous les fils de ce pays autour de la table, c’est-à-dire un  dialogue national refondateur. L’ancien Premier ministre estime qu’il faut un consensus autour de ce dialogue national refondateur qui  va faire les recommandations de sortie de crise qui sera acceptées par tous.Ce parti ne se limite pas aux propos. Il joint l’acte à la parole en faisant une offre politique : le Pacte Malien pour la Refondation (PMR). Dans ce document très riche, des recommandations sont faites pour la sortie de crise.

Pour sa part, le président du MODEC a, après avoir salué l’initiative des Fare, estimé que le Mali a, aujourd’hui, besoin du dialogue politique entre toutes les forces politiques de la nation. « Cette rencontre nous a permis d’échanger sur la situation nationale : les diagnostics, les remèdes… je dois dire que pour l’essentiel, nous sommes d’accord », dit-il tout en appréciant les propositions de Modibo Sidibé. La préoccupation de ce jeune parti est, selon son président, comment les forces vives de la nation peuvent-elles se mettre ensemble pour travailler et faire sortir le Mali  de cette situation.

Chacun de ces deux partis est, aux dires de Konimba Sidibé, engagé pour ce dialogue tant souhaité. « Les deux partis ont pris l’engagement de travailler sur cette thématique, notamment la définition du format du cadre de dialogue qui est un préalable et conduire ce dialogue jusqu’à la mise en œuvre des recommandations ».

Pour lui, on  doit mettre de côté les divergences qui peuvent exister pour travailler ensemble sur le minimum, sur lequel on est d’accord. « Nous partageons la vision du président des Fare sur ce dialogue, il faut donc concrétiser cela à travers un schéma accepté par tout le monde », a déclaré l’allié de Cheick Modibo Diarra au 1er tour de la présidentielle passée. Et d’ajouter que pour  la priorité du dialogue politique national, la question clé doit être comment il faut sortir le pays de la crise.

BoureimaGuindo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here