Rencontre entre le président de la République et l’EPM : Pourquoi le PM et son parti ont-ils boudé ?

12

Dans le cadre du dialogue social qu’il a  entamé, il y’a quelques semaines, le président de la République a rencontré,  en début de soirée du mardi 9 avril 2019, la coalition Ensemble Pour le Mali (EMP). Bizarrement,  ni le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga ni aucun représentant de son parti n’a participé à cette rencontre.

La case de la majorité présidentielle brûle. Entre le parti au pouvoir, le RPM, et le Premier ministre, les choses ne fonctionnent plus comme avant. La situation est grave jusqu’à tel point que le « linge sale » ne se lave plus en famille. En plus de   la sortie médiatique de certains barons du RPM demandant le départ du gouvernement actuel, l’absence du Premier ministre et de son parti à la rencontre entre IBK et l’EMP en dit long sur ce divorce entre ces presque anciens amis.

En effet, le président de la République a entamé un dialogue social depuis un certain moment. Il a d’abord rencontré le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila Cissé, deux fois. D’autres leaders de l’opposition, dont Tiebilé Dramé, Amadou Thiam, Modibo Sidibé,…ont été reçus par IBK dans le même contexte du dialogue. Ces rencontres qui avaient été interrompues, ont repris depuis la semaine dernière après le rassemblement historique à l’appel des dignitaires religieux, Mahamoud Dicko et N’bouillé Haidara. Le président de la République a rencontré les chefs religieux et le lundi dernier et les chefs coutumiers le mardi. Le même jour, mardi 9 avril 2019,  dans la soirée, il a rencontré la coalition Ensemble Pour le Mali (EMP).

Selon nos sources crédibles, le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga et son parti, l’ASMA-CFP ont  boudé cette rencontre. « Le Tigre » n’aurait pas participé à cette rencontre même en tant que chef du gouvernement contrairement à la rencontre du chef de l’État avec les leaders religieux à laquelle il a participé. Même sur les images publiées sur les réseaux sociaux, ni lui ni un représentant de son parti n’y figurait. Pourquoi donc le PM et ASMA ont-ils boudé cette rencontre  alors qu’ils occupent une bonne place au sein de cette coalition ? Même si nous ignorons les vraies causes de cette absence, elle pourrait être liée à la tension entre le PM et le parti au pouvoir qui demande son départ. Les propos de l’honorable Mohamed Tounkara : « Avec plus de 200 morts, à la place du Premier Ministre, j’allais moi-même rendre ma démission. Je demande une motion de censure sur ce gouvernement », et l’intervention de l’honorable Mamadou Diarrassouba prouve que le courant ne passe pas entre leur parti et le PM. Aussi, la motion de censure qui est sur le point d’être introduite serait, selon certaines sources, soutenue par pas mal de députés de la majorité présidentielle.

À suivre de près

 Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here