11e assemblée consulaire du CMC : 36 milliards de F CFA d’économie en faveur des chargeurs

5

 Le Conseil malien des chargeurs (CMC) a tenu le samedi dernier, au Cres de Badalabougou, son 11e assemblée générale sous la présidence du ministre des Transports, Soumana Mory Coulibaly avec la présence des chargeurs des régions et du district de Bamako.

Cette rencontre statutaire avait à son ordre du jour, de passer en revue les activités menées en 2018 et l’adoption du projet de budget de 2019. Le président du CNPM a salué les gouvernants à travers le président de la République et le ministre des Transports, pour tous les efforts consentis pour l’approvisionnement correct de notre pays en denrées alimentaires et en produits de première nécessité. Ousmane Babalaye Daou a cité à cet effet, les démarches visant à rationaliser l’application du règlement 14 de l’Uémoa sur les corridors de desserte de notre pays, des programmes en cours d’exécution pour améliorer les conditions de séjour des camionneurs transportant des marchandises dans des ports d’attache. Il a surtout mis l’accent sur l’implication des autorités sur l’application du règlement 14 de l’Uémoa qui a fait une économie de 36 milliards de F CFA pour les chargeurs et le pays. Ainsi, l’application intégrale dudit règlement a pu être suspendue.

Selon les explications du président du CMC, il y a eu une tolérance de 20 % sur un volume de 3 millions de tonnes sur les différents corridors. Ce qui a permis de faire transporter 600 000 tonnes de fret dans les conditions habituelles avec la suppression de 60 000 F CFA de pénalité par tonne le ramenant à 20 000 F CFA par tonne. “Ce qui fait une économie annuelle de 36 milliards de F CFA qu’auraient dû payer les chargeurs si la même pénalité était maintenue”, a-t-il dit.

En termes d’activités du bureau national, des dispositions sont en cours pour la construction de sièges pour loger les bureaux des délégations régionales du CMC. D’autres activités ont été menées comme la rationalisation des coûts de passage portuaire dans les ports de transit en faveur des opérateurs économiques, la réduction de surestaries et de magasinage obtenue dans plusieurs ports de desserte dans le cadre de pourparlers avec des responsables portuaires en mission à Bamako.

Le CMC dans sa politique de diversification de corridors en vue de faire de la continentalité de notre pays, un atout, a en outre multiplié des contacts avec des ports de Nouakchott, Algérie et Conakry.

Le ministre Soumana Mory Coulibaly a salué le travail abattu par le bureau et a apprécié la cohésion en leur sein.

Abdrahamane Dicko

DELEGATION REGIONALE DU CMC DU DISTRICT

Bamako étrenne ses nouveaux locaux

 

En marge des travaux de la 11e assemblée consulaire du CMC a été inauguré le siège de la délégation régionale du CMC de Bamako, le samedi après-midi, à l’ACI-2000.

Dans les statuts et règlements du CMC, toutes les régions doivent avoir leur siège. Bamako était jusque-là, l’une des rares à disposer de ses propres locaux, finalement aménagés en 2018. Il s’agit d’un édifice de R+4, baillé dans le quartier commercial de l’ACI-2000. La cérémonie d’inauguration présidée par le ministre des Transports a drainé un grand monde d’opérateurs économiques, de membres du CMC et d’autres invités.

Le président de la délégation régionale de Bamako, Amadou Bocoum, à la tête d’un bureau de 7 membres s’est réjoui du choix porté sur sa modeste personne. M. Bocoum a rappelé que Bamako seul abrite 70 à 80 % de chargeurs et qu’à cet effet, il était injuste de ne pas lui doter d’un bureau et d’un siège. Il a fait savoir que ce bureau a vu le jour grâce au leadership de leur président, Ousmane Babalaye Daou. Selon lui, tout s’est passé dans le consensus, sans élection. Une cohésion prônée et bien appréciée par le ministre des Transports dans son allocution avant de procéder à la coupure symbolique du ruban.

A.Dicko

 

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here