Bandiagara et Goundam : Le mouvement ‘’Maliens tout court’’ appelle les populationsà la cohésion sociale

10

Une rencontre pour le vivre ensemble, la paix et la cohésion sociale a été organisé par le mouvement ‘’ Maliens tout court’’, du jeune opérateur économique, Ibrahim Diawara, les 12 et 13 avril dernier à Bandiagara et à Goundam, le 20 avril 2019. La rencontre a regroupé les chefs coutumiers, religieux et organisations de la société civile de Bandiagara.

Ces séries de rencontres avaient pour objectif de magnifier le vivre ensemble et d’inciter la population à contribuer à la consolidation de l’unité nationale, de la cohésion sociale et à la paix.

A l’issue de ces rencontres, une déclaration a été rédigée.

Il faut rappelé que cette initiative intervient suite à des constats de violences perpétrées contre les civils et militaires dans nos hameaux, villages et villes du nord et le centre du Mali, constituant de graves violations de droits humains.

Les auteurs de la présente déclaration ont rappelé qu’il y a quelques dizaines d’années la crise était née à Kidal puis s’était propagée dans les régions de Gao et Tombouctou, entrainant à un certain moment, la division du pays en 2012.

Ils ont aussi rappelé qu’à partir de 2015, les violences ont atteint le centre du Mali, entrainant des conflits intra-communautaires jamais vus par le passé.

Le mouvement rappelle la nécessité de faire recours aux valeurs culturelles, religieuses et coutumières, au vivre ensembles séculaire pour faire face à la menace terroriste. Qui a engendré un risque de guerre civile provoqué par l’amalgame et un manque de confiance entre les populations.

L’effritement du tissu social dans le centre du pays depuis 2015 et qui s’aggrave jour après jour, malgré les multiples tentatives de résolution de cette crise par des acteurs nationaux et internationaux. A cet effet, le mouvement demande aux uns et aux autres une protection mutuelle contre  toutes formes de violence ou de division.

Il invite également toutes les bonnes volontés à s’impliquer dans cette démarche citoyenne.

Il conseille au gouvernement d’écouter et discuter avec tous les fils du pays sans aucune exclusion pour ramener la paix au Mali.

Aussi, le mouvement sollicite l’aide des pays amis du Mali afin d’aider le peuple malien à retrouver la paix, la concorde et le vivre ensemble qui ont été toujours le ciment de notre cohésion nationale.

AMT

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here