Terrorisme : Un militaire déserteur jugé par contumace

3

La Cour d’assises du mardi 22 avril 2019 a jugé l’affaire E-Médhy Ag Abdallah sans que l’accusé comparaisse. Il a été condamné par contumace, à perpétuité.

Il ressort de l’arrêt de renvoi que courant 2012, les régions situées au Nord du territoire national étaient attaquées par des groupes criminels. Ces groupes criminels organisés chassaient l’Etat et tous ses démembrements. Ils se substituaient à eux et s’arrogeaient de tous les prérogatives notamment, celles d’assurer la sécurité et de rendre la justice. Il apparait que, c’est dans ce contexte que Mohamed El Medy Ag Abdallah, militaire du contingent 2006 a déserté pendant qu’il était en renfort à Nianfunké pour rejoindre l’un des groupes criminels dénommé Mouvement national de libération de l’Azawad, (MNLA) et par la suite finit par intégrer le groupe dénommé Ançar-dine. Par la suite, continue l’arrêt de renvoi, El-Médy devenait membre de la police islamique en tant que coursier.

Ce serait le 10 août 2014, à la suite d’une opération menée par la force Barkhane que le nommé El-Médy sera arrêté dans une zone infectée par les membres d’Aqmi. Il a été remis à l’autorité malienne par la force militaire française. El-Médy n’a pas comparu devant la Cour, et il a été jugé par contumace et condamné à une réclusion à vie.

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here