Crise politico-diplomatique en Palestine: Au moins 6 millions de Palestiniens vivent en dehors de leur pays

3

Cette information a été donnée par l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) à la faveur d’un atelier d’information, tenu le lundi 29 avril 2019 au Palais de la Culture Amadou Hampâté BA de Bamako. C’était en présence du secrétaire général du ministère malien des Affaires étrangères et de l’Ambassadeur de la Palestine au Mali.

Sur initiative du Comité permanente pour l’information et les affaires culturelles (Cmiac), présidé par la République du Sénégal et en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères du Mali que l’OCI a tenu un atelier d’information sur la situation de la Palestine. Une occasion pour la presse de faire une meilleure connaissance de l’OCI et d’être édifiée sur ses actions.

Au cours de cette journée, les échanges ont porté sur la situation difficile en Palestine, notamment la ville de Jérusalem depuis sa reconnaissance comme capitale d’Israël par certains Etats.

Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères a profité de cette occasion pour inviter les pays de la Oumma islamique à renforcer la coopération islamique face aux défis qui la menacent, dont la situation très tendue en Palestine. « Le rétablissement des Palestiniennes dans leurs droits légitimes doit être une réponse collective de l’OCI et de ses Etats membres», rappelle-t-il entendre.

Le représentant de l’OCI à Jérusalem pour sa part a indiqué que l’objectif de leur exercice est de mettre fin à ce qui se passe actuellement à Jérusalem. « Nous voulons donner une autre image à Jérusalem », martèle-t-il. A ses dires, l’Etat hébreux est en train de travailler de manière à changer l’image réelle de Jérusalem. C’est pourquoi les gens n’arrivent pas à vaquer à leurs affaires quotidiennes, dénonce-t-il. A l’en croire, c’est une politique d’extermination que les occupants de la Palestine mènent. « Nous sommes privés de construction, de déplacement», déplore-t-il.

Par ailleurs, il invite les autres musulmans d’initier des actions pouvant empêcher l’Israël de venir à bout de leur objectif.

L’Ambassadeur de la Palestine au Mali, Son Excellence Hadi Shibly, de dire que l’accord concernant la création d’un Etat palestinien entre la Palestine et l’Israël est boycotté par les autorités israéliennes. «Les hautes autorités palestiniennes n’ont ménagé aucun effort afin que cette initiative soit concrète », affirme M. Shibly. Mais par contre, l’Etat israélien a toujours œuvré pour entraver ces processus, pour qu’ils soient boycottés partout.

Par rapport au deal du siècle que l’administration de Trump est en train de préparer, la Palestine l’a d’ores et déjà refusé catégoriquement parce qu’il porte des violations flagrantes du Droit international et des Droits de l’homme, explique l’ambassadeur. Une manière pour les Etats-Unis de montrer à nouveau leur vrai visage. Ce qui est contradictoire au Droit international et met en cause le droit du peuple palestinien à vivre en paix sur ses terres, précise le diplomate.

Pire, il ne prend pas en compte le retour des six millions de réfugiés palestiniens. «Ce que nous préconisons est un droit juste et un partage équilibré sur la base du Droit international qui donne au peuple palestinien tout son droit légitime de vivre sur ses terres et que cela soit négocié à partir d’une médiation équilibrée et juste», propose l’ambassadeur.

Pour terminer, il a déclaré ceci : «Nous sommes des partisans de la paix et de l’unité, nous sommes épris et animé par des esprits de solidarité. Nous ne sommes pas un peuple qui transgresse, nous sommes un peuple de paix et nous souhaitons être traités ainsi ».

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here