Ouezindougou : La jeunesse, à la solde des adversaires, tente de déstabiliser la mairie

9

Un adage de chez nous dit que « qui veut ton tout, ton peu ne lui suffit pas ». Sa rigueur et son sérieux dans la gestion de la mairie semble être le seul tort du président de l’autorité intérimaire de la commune du Mandé, Nouhoum Kelepily qui a fait ses preuves à travers des actions qu’il a, et est en train de réaliser dans la commune, choses qui fait selon des indiscrétions, des jaloux.

Des adversaires se cachent derrière la jeunesse pour déstabiliser l’autorité intérimaire. A travers le Comité d’Initiatives pour le Développement de Ouezindougou (CIDO), ils accusent le maire et le chef de village d’être complices d’un soit disant morcellement d’espaces publics à Ouezindougou qui n’a jamais existé, nous a confié une source proche du dossier.

Selon notre source à Ouezindougou, le morcellement du village de Ouezindougou date de 1978. A en croire la même source, aucune place publique n’a été de nos jours touchée par un quelconque morcellement.

De nos jours, la caisse de la mairie est au vert, avec plus de 81 million dans la caisse, du jamais vu selon de source proche de la mairie. L’autorité intérimaire est parvenue à donner un nouveau visage à la commune à travers des actions pour le développement de la commune. La mairie est dotée d’un véhicule et de quatre motos, plus de trente (30) million d’arriéré au compte des fournisseurs payés, des forages réalisés, des centre de santé équipés, plus de 360 récépissés délivré de 2009 à nos jours à des associations de femmes et de jeunes pour leurs projets de développement, tels sont entre autres actions du président de l’autorité intérimaire de la commune du Mandé, NouhoumKelepily.

Bien avant qu’il ne soit le président de l’autorité intérimaire de la commune, Mr Kelepily est connu avec ses actions de développement dans la commune du Mandé pour avoir mené dans beaucoup de localités de la commune du Mandé, des réalisations dans ce sens.

Dans son séjour dans la mairie comme président de l’autorité intérimaire de la commune, Nouhoum Kelepily aurait visiblement redressé la mairie à travers sa gestion rigoureuse et sérieuse. Depuis, la commune du Mandé a enregistré une performance jamais égalée, affirme la même source. Le caractère social de l’homme, son sérieux et sa rigueur ont toujours plaidé en sa faveur, ce qui lui a valu des actions de manipulation et de déstabilisation contre lui, donc victime de sa rigueur et de son sérieux. Chose qui relève du pur égoïsme des adversaires politiques qui manipulent la jeunesse contre la mairie.

Négus Traoré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here