Michel Sidibé : Un ex-fonctionnaire international au ministère de la Santé

2

Ancien directeur exécutif d’ONUSIDA, Michel Sidibé est profondément attaché au Mali si bien que son nom est régulièrement cité parmi les personnalités pressenties aux hautes fonctions de l’Etat.
Du haut de ses 67 ans (né en 1952), il devient le ministre de la Santé et des Affaires sociales, un portefeuille qui lui réussira en raison de sa longue carrière internationale dont une bonne partie a été consacrée aux missions onusiennes de lutte contre le sida.

Nul doute que l’ancien fonctionnaire international sache faire face au défi  du relèvement de la santé publique au Mali. Titulaire de diplômes universitaires en économie, développement international et planification sociale, Michel Hamala Sidibé remplace Dr. Samba Ousmane Sow, parti à cause de la démission du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et des membres de son gouvernement.

Le nouveau ministre de la Santé du gouvernement de large ouverture, dirigé par Dr Boubou Cissé, est riche d’une carrière débutée dans la région de Tombouctou auprès de communautés Touarègues. C’est ainsi qu’en 1982, alors que le Sahel tire la langue à cause des sécheresses, il devient le directeur pour le Mali de l’Ong Fondation Terre des Hommes sous le régime du général Moussa Traoré.

Mais très tôt, il doit quitter le Mali pour commencer une riche carrière internationale en 1987. Il dirige à partir de cette date pour l’Unicef un programme d’immunisation au profit de 30 millions de personnes en République démocratique du Congo.

Depuis, il ne s’est jamais éloigné des Nations Unies qui doivent aider les pays à faire face à la pandémie du sida. En 2001, Michel Sidibé entre à l’ONUSIDA en qualité de Directeur du département Appui aux pays et aux régions. En 2007, il est nommé directeur exécutif adjoint des programmes à l’ONUSIDA et sous-secrétaire général des Nations unies.

Aujourd’hui, souligne Alioune Guèye, un proche du nouveau ministre de la Santé, un nombre croissant de pays adoptent également les cibles 90-90-90, à savoir 90 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut, 90 % des personnes connaissant leur statut ont accès au traitement et 90 % des personnes sous traitement ont une charge virale qui a disparue.

Selon la même source, le leadership de M. Sidibé dans son appel à l’élimination des nouvelles infections à VIH chez les enfants a contribué, depuis 2009, à une réduction de 60 % des nouvelles infections à VIH dans les 21 pays prioritaires du Plan mondial visant à éliminer les nouvelles infections à VIH chez les enfants avant 2015 et de maintenir leurs mères en vie.

Ultime reconnaissance, en février 2019, les chefs d’Etat de l’Union africaine ont approuvé une motion de soutien en faveur de M. Sidibé et ont reconnu que le travail considérable accompli par l’ONUSIDA, sous sa direction, a permis de sauver de nombreuses vies et a eu un impact décisif sur l’épidémie de sida en Afrique.  Michel  Sidibé parle couramment l’anglais et le français et parle plusieurs langues africaines. Il est marié et père de quatre enfants.

Soumaila T. Diarra      

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here