Le drapeau National de Haïti, célébré à Bamako : La liberté ou la mort

1

Le 18 mai 1803 a vu naître le drapeau national de Haïti, fruit d’une lutte acharnée, sanglante et héroïque d’un peuple qui a refusé la soumission et l’esclavage pour arracher à l’oppresseur sa liberté et sa libération.

En souvenir de cette date historique, la communauté Haïtienne au Mali a organisé le 18 mai 2019 à l’hôtel Sheraton de Bamako une cérémonie des plus émouvantes pour rendre hommage à leurs ancêtres aux quels, ils doivent leur dignité.

A leur côté, il y avait leur consule honoraire au Mali, notre compatriote Mme Kadiatou Konaré, une représentante de l’ambassade des USA au Mali et une autre de la Minusma.

C’est Mme Marie Rose Fernande Alexandre, coordinatrice de la rencontre qui a d’abord pris la parole pour demander à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire de ses ancêtres qui avaient donné leur vie, il y a 216 ans pour mettre fin à la barbarie de l’oppresseur Français d’alors qui piétinait les droits fondamentaux des Africains dont des Maliens, Béninois, Sénégalais et autres.

Oui dit Mme Marie Rose Fernande Alexandre, «  nos ancêtres dont nous sommes fiers ont donné l’exemple de la détermination et du sacrifice en combattant et battant l’armée Napoléonienne pour lui arracher le drapeau français (bleu-blanc-rouge) et en faire un drapeau Haïtien, bleu-rouge. Pour eux et pour nous aussi, il faut vivre libre ou mourir ».

Du coup, dit-elle est née la nation Haïtienne et son indépendance acquise quelques mois après, le 1er janvier 1804.

Mme Alexandre a aussi magnifié les femmes Haïtiennes et le rôle qu’elles avaient joué dans la belle et extraordinaire histoire révolutionnaire de son pays. Il faut donc prier pour tous ceux-là qui ont donné leur vie pour Haïti et remercier le Seigneur, a-t-elle conclu.

Prenant la parole, la consule honoraire de Haïti au Mali, notre compatriote Mme Kadiatou Konaré n’en dira pas moins.

Dans un bref discours mais bien inspiré, elle a ému nos frères haïtiens dont certains n’ont pu retenir leurs larmes.

Maitrisant l’histoire de ce pays, la consule a rappelé le signe et le sens du ‘’18 mai, jour de la création du drapeau national de Haïti, quand Haïti face à son histoire, a pris l’engagement éternel de mener au nom des peuples opprimés du monde, la bataille de l’émancipation, la bataille de la liberté, la bataille de la dignité. Courage et abnégation furent alors le credo de ses héros’’.

Parmi ceux-ci, Mme Kadiatou Konaré a cité des figures historiques comme Dessalines, Alexandre Pétain et Catherine Flon, cette célèbre Haïtienne qui, de ses mains a cousu le premier drapeau national de ce pays, il y a aujourd’hui (18 mai 2019) 216 ans.

Mme Kadiatou Konaré a aussi émis son vœu de voir le consulat honoraire de Haïti au Mali être « une passerelle entre les deux pays, entre l’Afrique et les Caraïbes. Une passerelle pour la Culture. Une passerelle pour l’économie… Mais avant tout, une passerelle pour honorer la mémoire en partage ».

Cela ajoutera-t-elle, parce que « Haïti, de toute dignité drapée a su rester Africaine et, depuis la lointaine Caraïbe, elle préserve la culture et la spiritualité africaine. Elle veille avec tendresse, avec passion sur le Continent des aïeux. Pour moi, Haïti est l’expression la plus aboutie de l’Africanité des Caraïbes ».

Pour conclure ses propos, Mme Kadiatou Konaré a dit être fière d’être la consule honoraire de Haïti au Mali, d’être au service de la communauté Haïtienne au Mali, d’être au service de Haïti.

Revenant au drapeau national de ce pays frère dont l’anniversaire (216 ans de sa création) a été célébré à Bamako, la Haïtienne Mme Johanne De Desormeaux Julia Brutus précisera que le bleu et le rouge qui le composent symbolisent les noirs et les mulâtres.

Un drapeau recousu  dit-elle, par les femmes Haïtiennes pour sauver l’Union dans son pays.

Par la même occasion, elle a souhaité que le Mali soit également ‘’recousu’’ car la paix et le développement ne peuvent être une réalité lorsque ce n’est pas le cas, a-t-elle conclu.

Après les émotions, les hommages et les souvenirs, la fête de la célébration du 216ème anniversaire du drapeau national de Haïti par la communauté de ce pays au Mali a été marquée à l’hôtel Sheraton par des chants, des danses et un bon diner.

Boubacar Sankaré

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here