Oumar Maiga, président de la ligue d’athlétisme de Mopti : “Aujourd’hui, je peux dire que Mopti fait partie des trois premières meilleures régions en athlétisme”

2

“De 2017 à nos jours, nous avons obtenu 17 médailles, toutes compétitions confondues …”

Dans un entretien exclusif qu’il a bien voulu nous accorder, le président de la ligue d’Athlétisme de Mopti, Oumar Maïga, nous parle de la pratique de l’athlétisme dans la région de Mopti, les activités menées, les difficultés auxquelles sont bureau est confronté, ainsi que ses relations avec la Fédération malienne d’Athlétisme.  

Aujourd’hui-Mali : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Oumar Maïga : Je me nomme Oumar Maïga, président de la Ligue d’athlétisme de la région de Mopti et actuel directeur national de l’agriculture (DNA). Avant d’être nommé à ce poste de directeur national de l’agriculture, j’étais conseiller aux affaires économiques au Gouvernorat de Mopti.

Comment êtes-vous venu à l’athlétisme, surtout au niveau de la Ligue ?

Je ne suis pas un athlète, mais j’ai longtemps joué au basketball et j’ai même été le vice-président de la Ligue de basketball de Mopti. Donc, vu l’intérêt que je porte aux disciplines sportives et aux activités de la jeunesse au niveau de la région, les jeunes sont venus me solliciter après le décès de l’ancien président de la ligue afin que je pilote désormais la ligue d’athlétisme de la région. Sans beaucoup réfléchir, j’ai accepté de présider aux destinées de l’athlétisme de la région de Mopti.

Quelles sont les ambitions de votre bureau ?

Mes ambitions pour la ligue d’athlétisme de Mopti sont nombreuses. Tout d’abord, c’est de relancer la discipline dans la région. Sans me jeter de fleurs, je pense que cela est déjà un acquis parce que les trois clubs de la région affiliés à la Fédération malienne d’Athlétisme, à savoir le Débo Club de Mopti, le Sedam de Sévaré et la Falaise de Bandiagara, participent régulièrement aux compétitions nationales. Ensuite, nous aurons des jeunes talents qui pourront représenter dans les jours à venir la région dans les compétitions nationales, sous régionales et internationales. Pour cela, nous avons entamé des démarches au niveau des Centre d’animation pédagogique (CAP) de la région pour qu’ils puissent nous accompagner dans la recherche des jeunes talents dans les écoles. Ce système a bien fonctionné parce qu’il nous a permis d’avoir plusieurs jeunes athlètes qui, d’ailleurs, représentent la région lors des compétitions nationales organisées par la Fédération malienne d’Athlétisme.

Comment se porte aujourd’hui la pratique de l’athlétisme dans la région de Mopti ?

Aujourd’hui, la pratique de l’athlétisme se porte très bien dans la région de Mopti. Avec la présidente de la Fédération malienne d’Athlétisme, nous avons pu voir comment développer plus la pratique de la discipline dans notre région. Elle nous a accompagnés et avec son soutien nous avons réalisé des résultats encourageants parce que plusieurs de nos athlètes ont eu la première place lors du championnat national des cadets d’athlétisme tenu à Mopti. Cette compétition a enregistré la présence des athlètes des régions de Kidal, Tombouctou et Gao. Après cette compétition, de 2017 à nos jours, nos athlètes ont participé à toutes les compétitions organisées par la Fédération malienne d’athlétisme, à savoir le meeting d’athlétisme de San, les tournois d’athlétisme de Bougouni, de Kayes et de Sikasso. Donc, je profite de cette occasion pour remercier la présidente pour ses efforts dans la promotion et le développement de la discipline au Mali.

Pouvez-vous nous parler des activités que votre bureau a menées durant votre mandat ?

Depuis notre arrivée à la tête de la ligue d’athlétisme de Mopti, nous avons mené certaines activités au niveau local, comme l’organisation d’une compétition d’athlétisme. Avant, la ligue n’organisait pas de compétition au niveau local, elle participait seulement aux compétitions nationales. Pour avoir de jeunes talents qui pourront représenter la région lors des compétitions nationales, nous avons jugé nécessaire d’organiser une compétition d’athlétisme au niveau de la région. Cette compétition porte le nom du président de la ligue. Elle nous a permis de dénicher de jeunes talents au niveau de la catégorie des cadets et juniors. En plus de cela, chaque année, en partenariat avec la Fédération malienne d’athlétisme, nous organisons le championnat national cadet d’athlétisme à Mopti. A l’issue de cette compétition, nos athlètes ont enregistré des résultats encourageants. Nous sommes en train de voir avec les opérateurs économiques de la région comment nous pouvons organiser plus de compétitions au niveau local pour les athlètes.

Quelles sont les difficultés auxquelles votre bureau est confronté aujourd’hui ?

Les difficultés auxquelles la ligue d’athlétisme de Mopti est confrontée aujourd’hui sont d’ordre financier, parce que nous n’avons pas assez de moyens pour organiser plus de compétitions. Dans les conditions normales, c’est le Conseil régional de Mopti qui doit financer toutes les activités sportives de la région. Malheureusement, ils n’ont pas assez de moyens pour soutenir ces dépenses. Donc, nous sommes obligés de chercher de gauche à droite les frais de route pour les équipes qui doivent participer aux compétitions nationales. La plus grande difficulté à laquelle nous sommes confrontés se situe au niveau des clubs d’athlétisme, les présidents des clubs de la région ne mettent pas des moyens dans leur club. Je profite de l’occasion que vous m’offrez pour leur lancer un appel de fournir un peu plus d’effort afin de motiver les athlètes.

Quelles sont les relations de votre bureau avec les autorités politiques, administratives de la cinquième région ?

Nous avons de très bonnes relations avec les autorités locales de la région de Mopti. A chaque fois que nous écrivons une lettre auprès des autorités, nous avons toujours eu une suite favorable. Ce qui m’a beaucoup marqué depuis que je suis à la tête de la ligue d’athlétisme, c’est l’appui que le Comité national olympique et sportif du Mali nous apporte. Toutes les compétitions d’athlétisme organisées au niveau de la région de Mopti, le président du Comité national olympique et sportif du Mali, Habib Sissoko, nous a apporté son soutien financier. D’ailleurs c’est cela qui nous encourage à travailler plus pour la ligue.

Quelles sont les perspectives pour le mandat en cours ?

Pour les perspectives, nous allons mettre un accent particulier à la recherche de jeunes talents. Nous allons aussi continuer la réflexion sur comment trouver un partenariat avec les autorités scolaires de la région afin de nous aider à introduire l’athlétisme dans leur programme d’éducation physique. Au niveau des cadets et des juniors, nous avons assez de résultats, parce que nous avons été champions dans toutes ces catégories.

De 2017 à nos jours, nous avons obtenu 17 médailles toutes compétitions confondues dans les catégories cadette et junior. Nous allons lancer encore un appel auprès de la Fédération malienne d’athlétisme afin qu’elle puisse nous aider pour que nous puissions obtenir encore plus de résultats probants au niveau des séniors. Aujourd’hui, je peux dire que Mopti fait partir des trois premières meilleures régions dans le cadre de l’athlétisme.

Quel est l’état de vos relations avec la Fédération malienne d’athlétisme ?

Nous avons de très bonnes relations avec la Fédération malienne d’Athlétisme. La prévue est que mon chargé de communication, Sidy Maïga, est invité d’honneur de la Fédération lors des compétitions nationales d’athlétisme. En plus de cela, la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme nous accompagne beaucoup. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour la remercier, ainsi que tous les membres de son bureau.

Réalisé par Mahamadou TRAORE  

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here