Un chef d’Al-Qaïda au Maghreb menace Areva et Total au Sahel, mais soutient le pacifisme populaire en Algérie

4

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)*, via le chef du Conseil consultatif, soutient les marches pacifiques en Algérie tout en menaçant la France, promettant de s’en prendre à ses intérêts au Sahel. Le chef terroriste s’est exprimé dans un enregistrement adressé à la chaîne France 24.

Dans un enregistrement audio de près de 53 minutes reçu par la chaîne de télévision France 24, Abou Obeida Youssef al-Annabi, un des cadres d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)*, a apporté son soutien aux manifestations pacifiques en Algérie. Il s’en est, par ailleurs, pris à la France, la menaçant de frapper ses intérêts au Sahel. La vidéo du chef terroriste d’origine algérienne est une réponse à 12 questions qui lui ont été posées, via des intermédiaires, par Wassim Nasr, journaliste à la chaîne française.

Évoquant les propos d’al-Annabi, chef du Conseil consultatif de l’organisation terroriste, sur le mouvement populaire du 22 février en Algérie, le journaliste a indiqué que ce dernier avait affirmé qu’AQMI* approuvait les actions pacifistes des manifestants, soulignant que le djihad ne se limitait pas uniquement à la lutte armée.

Commentant ces propos, M.Nasr a affirmé sur France 24: «bien sûr, il s’agit d’une manœuvre politique pour AQMI*, visant à capitaliser sur le mouvement de contestation». Le journaliste a également souligné l’écart des déclarations d’al-Annabi avec celles d’Abou Bakr al-Baghaddi, le chef de Daech*, qui a qualifié les mouvements de contestation en Algérie et au Soudan de combats d’ignorants.

Abou Obeida Youssef al-Annabi a aussi menacé la France, selon la même source, appelant à combattre sa présence au Sahel. Le dirigeant d’Al-Qaïda* a en ligne de mire les deux entreprises françaises Areva et Total, présentes dans cette région.

«Il a un discours très virulent vis-à-vis de la France, il avait déjà appelé au jihad contre la “puissance coloniale française” il y a quelques années, en l’accusant notamment de piller l’Afrique et d’attiser les conflits ethniques», a expliqué Wassim Nasr.

En septembre 2015, le département d’État américain avait classé Abou Obeida Youssef al-Annabi comme terroriste international. Il est le candidat favori à la succession de l’actuel chef d’AQMI*, Abdelmalek Droukdel.

fr.sputniknews.com

 *Organisations terroristes interdites en Russie

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here