USJPB/FDPRI : Mamadou B Dembélé et Issaka Coulibaly veulent-ils ternir l’image de l’AEEM?

30

Selon des informations reçues, Mamadou Bakaye Dembélé le chef de département et Issaka Coulibaly le secrétaire principal sont entrain de tout mettre en œuvre pour ternir l’image de l’association des Élèves et Étudiants de la (FDPRI) et l’image de la Faculté de Droit Privé (FDPRI) elle-même à travers une gestion irresponsable.

Il semblerait que, depuis l’arrivée de ces deux personnes à la faculté de droit privé, tout a changé négativement. ‘’Les choses vont de mal en pire. C’est pour cela que l’association des élèves et étudiants du Mali, de la FDPRI a décidé de dénoncer les pyromanes, les faux responsables auteurs de troubles, dont les sieurs Mamadou Bakaye Dembélé et Issaka Coulibaly’’, explique un jeune de l’aeem sous couvert d’anonymat. À en croire notre interlocuteur, les deux personnes cités seraient fortement engagés dans une campagne de propagande, de balivernes… à l’encontre de l'AEEM. Or, pour leur besogne, ils font tous ceux qui leurs conviennent, a-t-il fait savoir.

‘’Par rapport à la grève du lundi 20 mai dernier, Mamadou et Issiaka, ont donné une version des faits qui les arrangent. Ils ont tenté de faire croire aux uns et aux autres, qu’il s’agirait d’une histoire de liste. Pourtant, cela est faux. Cette grève s’est bien déroulée dans les normes car les étudiants sont passés par un préavis, et l’ensemble des démarches méthodologiques pour la dite grève, qui avait pour motif :
1- Le redémarrage des opérations d’inscriptions des nouveaux bacheliers ;
2-la distribution des cartes d’étudiants ;
3-l'arrêt de la vente des attestations ;
4-la création d'une infirmerie et d'une bibliothèque à la hauteur des attentes des étudiants ;
5-la rénovation des salles de cours magistraux et des travaux dirigés.
Les Étudiants ont envoyé une équipe de médiation auprès des responsables cités, mais le sieur Issaka Coulibaly a fait savoir aux étudiants qu’ils peuvent faire pires que ce qu’ils comptent faire, car lui, il n’aura pas de solution aux problèmes posés. Au lieu de chercher une formule de dialogue pour apaiser la colère des étudiants, tel n’a pas été le cas.

Compte tenu du fait que sa mission est de veiller aux bons fonctionnements des facultés et l’application strictes des règles, pour le bien être des étudiants, le secrétaire général de l’AEEM de la FDPRI, dit avoir toutes les preuves nécessaires de son innocence dans cette histoire de mauvaise gestion de la part des sieurs Mamadou Bakaye Dembélé et Issaka Coulibaly. ‘’Cependant, malgré leur insuffisance en gestion, ils se sont permis de faire des écrits dans des journaux pour voiler leur face et conduire l’AEEM à l’abattoir’’, disent-ils. Et d’ajouter que, si jamais rien ne change dans les jours à venir, l’AEEM de la FDPRI sous la roulette des secrétaires généraux Alidji Guitteye et Lamine Samaké feront des révélations encore très surprenantes.
Affaire à suivre…
Ben Abdoulaye

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here