Rencontre entre émissaires du Premier ministre et les autorités traditionnelles : accord politique et les réformes institutionnelles au menu des échanges

0

Accord politique, dialogue inclusif en préparation, des réformes institutionnelles et la prorogation du mandat des députés  étaient au cœur de la rencontre entre les émissaires du Premier ministre et les autorités traditionnelles et coutumières de Bamako. La rencontre s’est déroulée dans le grand vestibule des Niaré. C’était sous l’égide leur patriarche, Dramane Niaré.

-Maliweb.net- L’objectif de la rencontre était d’éclairer la lanterne des autorités traditionnelles et coutumières le contenu de l’Accord politique, dialogue inclusif en préparation, des réformes institutionnelles et la prorogation du mandat des députés. Les différentes thématiques ont été expliquées par le Conseiller spécial du Premier ministre,Sidi Mohamed Diawara.

Au cours des échanges, il est apparu que  « l’Accord politique est un instrument de travail qui permet de fédérer les maliens, au-delà des contingences idéologiques ou partisanes, autour du Mali ».  Selon Sidi Mohamed Diawara l’accord politique n’a pas été élaboré pour étouffer l’opposition. Il s’agit tout contraire de créer un espace commun d’expression.

Sur la question du dialogue inclusif, les deux parties ont convenu sur la nécessité qu’il soit ouvert à tous les maliens. Elles ont jugé pertinent, le  choix des personnalités désignées pour le conduire, à savoir Baba Akhib Haïdara, Médiateur de la République, Ousmane Issoufi Maïga, ancien Premier ministre, Aminata Dramane Traoré, altermondialiste et ancienne ministre, de même que le président de la Commission scientifique, l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra.

Autre sujet largement débattu, la prorogation du mandat des députés pour une deuxième fois. Il est apparu que cette option était la moins dommageable. Elle permet entretemps d’engager le dialogue politique inclusif et de nourrir la réflexion avec les conclusions qui en seront issues. Quant aux réformes institutionnelles annoncées, « les deux estiment que le contexte en effet changé depuis 2017 et les mentalités semblent désormais prêtes » rapporte la cellule de la communication et des relations publique de la Primature.

Il convient de rappeler que la délégation de la Primature était conduite par le directeur de cabinet du Premier ministre.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here