Culture de la paix au Mali: Bientôt un programme nationale sur la question

88

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) organise au grand hôtel de Bamako un atelier technique de finalisation du document du programme national sur la culture de la paix au Mali. L’atelier qui a ouvert ses portes le jeudi 30 juin et qui s’achèvera le Vendredi 1 juillet 2016 vise à établir une feuille de route en vue de l’organisation de l’atelier de validation officiel.

L’ouverture de l’atelier était placé sous la présidence du secrétaire général du ministre de la réconciliation nationale Attaher Ag Iknane avec à ses cotés le sous Directeur général de l’Unesco pour l’Afrique Firmin Edouard Matoko, du chef du bureau de l’Unesco à Bamako Lazare Eloundou ainsi que du secrétaire général de la Commission Nationale Malienne pour l’UNESCO (COMNAT) Mme Sangaré Coumba Touré. « En ces moments troubles que traverse le monde, il est impérieux de cultiver la paix et d’en faire la promotion partout où nous nous trouvons, et plus particulièrement au Mali après cette récente crise que le pays a connu », a indiqué le sous directeur général de l’Unesco pour l’Afrique Firmin Edouard Matoko.

Il ajoutera que les Nations-Unies ont confié à l’Unesco la mission de promouvoir la culture de la paix dans le monde. « Et cette initiative que nous envisageons de lancer au Mali rendre dans ce cadre et revêt de la plus haute importance pour notre organisation », ajoute-t-il. Il affirmera que cet atelier devra aboutir à la consolidation du document de proposition de projet du programme national sur la culture de la paix au Mali et permettre d’approcher les différents bailleurs pour son financement. « C’est ce document finalisé et portant l’empreinte des experts ici présents, qui sera transmis au ministre de la réconciliation nationale afin d’envisager sa validation nationale.

Nous accordons donc une grande importance aux travaux qui vont se dérouler pendant ces deux jours », explique-t-il. Le secrétaire général du ministre de la réconciliation nationale Attaher Ag Iknane a rappelé que le Mali a traversé une profonde crise sociale, politique et institutionnelle aggravée par un contexte sécuritaire très instable dû à la présence des groupes terroristes occupant la moitié du territoire. Il soulignera cette initiative de l’Unesco jouera un important rôle pour le retour définitif de la paix au Mali. Le secrétaire général du ministre de la réconciliation nationale a rassuré le sous-directeur général de l’Unesco pour l’Afrique que l’accompagnement de son département et celui des autres ministères concernés ne feront jamais défaut en faveur du retour imminent de la paix au Mali.

Moussa Samba Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here