Congrès Rpm, énième report

Depuis 2012, le Rassemblement pour le Mali (Rpm) ne parvient pas à tenir son 4ème congrès, après 3 ans de gestion du pouvoir. C’est dire que le président de la République, IBK, est toujours président du Rpm. Ses camarades incapables, qui sont dans la sphère de l’administration, pensent plus à leurs postes respectifs qu’au parti.
Dans un communiqué déposé à notre rédaction, voici ce que le Rpm dit encore à propos de son chimérique congrès : «Le Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali (BPN/RPM) informe l’opinion publique nationale et internationale qu’à l’issue de sa séance ordinaire du mardi 28 juin 2016, a décidé, pour des raisons de calendrier, du report des travaux de son 4ème Congrès prévus pour les 16 et 17 juillet 2016 à une date ultérieure.
En conséquence, le Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali invite les militantes, militants et sympathisants à rester mobilisés. Salutations militantes Bamako, le 28 juin 2016. Le Secrétaire à la Communication, Boubacar Touré». À rappeler tout simplement que le nom Rpm est le nom du parti clandestin de notre père, Ibrahim Ly, dont le fils Oumar Tatam Ly a été Premier ministre de l’ère IBK, qui a démissionné de ses fonctions.
L’hymne du Wassoulou
Dans le Mali en crise, le Mali en difficulté sur tous les plans, les Maliens désespèrent, cherchent par tous les moyens une sortie de crise. Si l’accord signé, il y a un an, n’apporte rien, tout comme les «petits accords» d’Anéfif ou de Kidal et maintenant, l’accord d’entente. Il faut, pour certains, faire un retour en arrière pour voir l’hymne de l’Empire du Wassoulou où tout a été prévu par les pères fondateurs.
Que dit l'Hymne de l'Empire du Wassoulou: «Si tu ne peux organiser, diriger et défendre le pays de tes pères, fais appel aux hommes plus valeureux. Si tu ne peux dire la vérité en tout lieu et en tout temps, fais appels aux hommes plus courageux. Si tu ne peux pas être impartial, cède le trône aux hommes justes. Si tu ne peux protéger le peuple et braver l’ennemi, donne ton sabre de guerre aux femmes, elles t’indiqueront le chemin d’honneur.
Si tu ne peux exprimer courageusement tes pensées, donne la parole aux griots». L’hymne du Wassoulou est source d’inspiration pour les jeunes, les femmes, mais aussi doit être une véritable source d’inspiration pour les dirigeants actuels du Mali. Eux, qui sont en train de piller les maigres ressources du pays. Autrefois, les gens volaient en cachette ; maintenant, on vole devant tout le monde, sans rien craindre.
Difficile à briser
Une drôle d’histoire qui marche en boucle à lire absolument pour nous aider à casser la chaîne. Le patron a dit à la secrétaire : «Nous serons en voyage à l'étranger pour la semaine, donc prend tes dispositions.» La secrétaire appelle son mari : «Mon patron et moi ferons un voyage à l'étranger pour la semaine, donc veille sur les enfants». Le mari appelle sa maîtresse : «Ma femme va à l'étranger pour la semaine, donc on va passer la semaine ensemble». La maîtresse fait un appel à un petit garçon à qui elle donne des cours privés : «Je vais être occupée tout au long de la semaine, donc tu n'as pas besoin de venir pour les cours».
Le petit garçon fait appel à son grand-père : «Grand-père, je n'ai pas de cours pour la semaine, parce que mon prof va être occupé. On va passer la semaine ensemble.» Le papy fait un appel à sa secrétaire : «Je crois que nous ne serons plus en voyage. Car, mon petit-fils et moi, allons passer la semaine ensemble.» La secrétaire appelle son mari : «Mon patron a quelques problèmes personnels à régler, donc notre voyage est annulé.» Le mari fait un appel à sa maîtresse : «Nous ne pouvons pas passer la semaine ensemble, ma femme a annulé son voyage.»
La maîtresse fait appel à son petit garçon : «Nous aurons finalement les cours comme d'habitude cette semaine». Le petit garçon appelle son grand-père : «Grand-père ! Je suis désolé, on ne pourra pas passer la semaine ensemble. Mon prof a appelé et a dit que les cours auront lieu.» Le papy fait un appel à sa secrétaire : «Changement de plan ! Mon petit-fils n'est plus disponible. Alors, nous irons en voyage. Prend tes dispositions». Comment la chaîne va être brisée ?
Une nouvelle taxe
La Cma et la Plate-forme auraient tenu une réunion à Ménaka le 8 juin 2016, dans la soirée. Au cours de ladite réunion, il aurait été décidé d'instaurer des taxes, une sorte d'impôt per capita applicable aux citoyens de la jeune région de Ménaka. L'application de la décision aurait commencé à la foire hebdomadaire de la ville. Dans le Gourma, la mesure aurait commencé par les exploitants de bois et de charbon. Il leur aurait été imposé de payer chaque jour de foire un montant avoisinant le million.
Sur tout un autre plan, un sage d'un campement touareg, vers Inarabane dans la région de Ménaka, a craché ses vérités à un responsable de Barkhane qui était de passage. Morceau choisi parmi les propos de ce digne Touareg: «La France, à travers Barkhane, est à la base de tout ce qui se passe au Mali. En 2013, difficilement, on rencontrait des terroristes dans la zone, mais actuellement, ils passent par centaines à motos et Barkhane empêche l'armée malienne de les traquer».

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here