Associations et mois de Ramadan – Amosa : le développement local s’invite dans un repas de rupture

L’Association malienne des anciens universitaires et stagiaires d’Alger (Amosa) a organisé une cérémonie de rupture du jeûne le samedi 2 juillet 2016 au CICB.
La rupture était présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, en présence du président d’Amosa, Hamed Salif Camara, et plusieurs anciens étudiants du Mali en Algérie.
L’objectif de cette rupture collective autour de plats traditionnels algériens et maliens était de renforcer les liens, se rappeler les beaux souvenirs en terre algérienne et participer au développement socio-économique et culturel du pays.
Selon le président de l’Amosa, "une telle cérémonie est l’occasion d’une grande communion avec des amis, des frères et sœurs avec qui l’on a passé des moments agréables en Algérie. C’est également une rencontre de promotion de différentes cultures".
Pour les organisateurs, cette 3e édition a été un succès. "Pendant les 2 années d’activités, nous avons trouvé cette merveilleuse opportunité d’échanger, de partager nos expériences, de nous connaître, de créer des amitiés, de développer des idées et d’ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour notre pays", a ajouté M. Camara.
Le ministre Diop, ex-étudiant de l’Ecole nationale d’administration (ENA) d’Alger, a profité de l’occasion pour rappeler que le Mali et l’Algérie partagent des liens historiques. Il a remercié ce pays pour sa contribution pour une paix durable et définitive au Mali, et son savoir transmis aux fils du pays. Et de conclure que l’initiative de l’Amosa est d’une importance capitale.
Zié Mamadou Koné
Stagiaire

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here