Péril sur le sommet Afrique-France

La nomination de Nina Walet Intallou a été très contestée par la CMA. À Bamako les gens ont tiré à boulets rouges sur elle à travers les réseaux sociaux. Elle-même dit qu’elle siège au gouvernement à titre personnel, et pour la paix au Mali. C’est une première au Mali car elle serait fonctionnaire de catégorie B. Sa nomination comme ministre de l’Artisanat et du Tourisme pose problème, d’autant qu’elle doit s’occuper de l’hébergement des hôtes du Mali lors du sommet Afrique-France. On est à 6 mois de l’événement. Selon les hôteliers, beaucoup de progrès ont été réalisés. Mais avec la nomination de Nina, il y a des inquiétudes. Le temps qu’elle mette en place son cabinet, pour se mettre au travail, cela pourrait prendre beaucoup de temps, et donc faire traîner les choses. Le président de la République et son Premier ministre n’ont certainement pas tenu compte de cet aspect en détachant l’artisanat et le tourisme de la culture. Certaines chaînes hôtelières très actives dans l’organisation du sommet lèvent la voix, pas contre Nina Walet, mais contre les autorités maliennes qui viennent de freiner le cours des événements. En sus, d’aucuns pensent que cette ex-rebelle va former un cabinet pour répondre d’abord aux besoins de ses parents, amis et alliés, avant de faire face à l’organisation du sommet Afrique-France que le Mali abrite en janvier 2017.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here