Communiqué des partis de l’opposition républicaine et démocratique

De jeunes manifestants ont été fauchés par des balles tirées par des forces de l’ordre maliennes.
Le bilan est lourd: au moins trois morts, 32 blessés et une vingtaine d’arrestations parmi les leaders des jeunes manifestants.
Les partis de l’opposition s’inclinent devant les dépouilles des victimes et présentent leurs condoléances émues aux familles et aux populations endeuillées de Gao.

Ils apportent leur soutien total à la jeunesse de Gao.
L’opposition tient le Gouvernement seul responsable des morts et des blessés de ce 12 juillet.
C’est bien l’aveuglement, l’entêtement et l’autisme du Gouvernement qui sont à l’origine de la tension et des morts de Gao.

Depuis une année, les Partis de l’opposition politique appellent le Gouvernement à tenir des concertations pour une appropriation nationale de l’Accord de paix afin d’en faciliter la mise en œuvre.
Depuis des mois, ils exhortent le Gouvernement à la raison et au dialogue.
Malheureusement, ces appels ont été accueillis comme d’habitude par le mépris.
Le passage en force de la loi sur les autorités intérimaires, la violation de la constitution et le piétinement par le Gouvernement de la loi à peine votée, la gestion chaotique de la crise du Nord ont provoqué l’indignation et la colère légitimes du peuple malien en général, des populations de Gao en particulier.

La flambée de violence de ce 12 juillet, la montée de la tension à Kidal, l’insécurité rampante en 5ème région, la multiplication des attaques djihadistes contre les FAMAS et les populations civiles sont des signes patents des dangers qui guettent notre Nation, et nos autorités semblent être les seules à ne pas percevoir leur gravité.
Nous invitons le président de la République et le Gouvernement à se ressaisir, à réunir les forces vives du pays afin que tous ensemble, nous explorions les voies et moyens de sauver notre pays.

Enfin nous lançons un vibrant appel aux forces vives de Gao afin d’éviter les divisions et préserver leur unité sans laquelle elles ne pourraient prendre toute leur part dans la défense de l’unité nationale et de l’intégrité du territoire.
Vive le Mali Un et indivisible.

Bamako, le 12 juillet 2016

Pour les partis de l’Opposition politique

Le Chef de File de l’Opposition politique

Honorable Soumaila Cissé

Président de l’URD

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here