Mali : trois morts à Gao lors d’une manifestation contre l’installation des autorités intérimaires

Les forces de sécurité ont ouvert le feu pour disperser une manifestation contre la mise en place des autorités intérimaires mardi à Gao. Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées.

Selon plusieurs sources locales, des membres des forces de sécurité maliennes ont ouvert le feu mardi 12 juillet à Gao sur des manifestants protestant contre l’installation des autorités intérimaires, faisant au moins trois morts et plusieurs blessés. En milieu d’après-midi, il y avait « trois morts par balle », tous des hommes, et « 31 blessés dont deux femmes » à l’hôpital de Gao, a affirmé un responsable de l’établissement à l’AFP. Le gouvernement malien a pour sa part fait état de « trois morts et des blessés tant du côté des manifestants que des forces de l’ordre », dans un communiqué publié mardi 12 juillet.

La manifestation, organisée par des associations de jeunes de la société civile locale, avait été interdite par les autorités en raison de l’état d’urgence, en vigueur jusqu’à vendredi, a expliqué à l’AFP un responsable municipal joint depuis Bamako.. Elle visait à dénoncer la mise en place des autorités intérimaires dans le Nord, censée débuter ce vendredi. Prévue dans l’accord de paix d’Alger, cette disposition prévoit le remplacement temporaire des élus locaux par des représentants du gouvernement, de l’ex-rébellion et des groupes armés pro-gouvernementaux dans les cinq régions administratives du nord du Mali.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here