Renouvellement du parc automobile malien : fruit du partenariat Syntrui et Van Vielt Trucks Holland

Le Syndicat national des transporteurs routiers urbains et interurbains du Mali (Syntrui) a organisé, le samedi 2 juillet 2016 à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali  (Ccim),  une cérémonie de signature d’un partenariat portant sur le renouvellement du parc automobile malien à travers l’acquisition  de 420 engins modernes, avec  la société Van Vielt Trucks Holland. Ce partenariat a été scellé, côté malien, par le président du Syntrui, Adama Coulibaly, et côté hollandais, par le PDG Nol Van Vielt.

Il est utile de préciser tout de suite que le parc d’automobile du Syntrui, dans le cadre de ce partenariat, sera doté de véhicules composés, entre autres, de Cars, Camions-Benne, de Sotrama, de Taxis, Camions-Remorques…

«Nous avons commencé ce processus de renouvellement de notre parc depuis deux ans, mais on n’avait pas eu un partenaire stratégique qui pouvait nous aider. Au cours d’un voyage au Mali effectué par Bruno Osé, responsable commercial de la société Van Vielt Trucks Holland, ce dernier a tenu à nous rencontrer. Après un échange fructueux, nous avons signé un protocole d’accord qui est le fruit de cette signature de convention scellée aujourd’hui», a clarifié Adama Coulibaly, président du Syntrui, dès l’entame de ses propos. À l’en croire, ce gigantesque projet sera soutenu par plusieurs partenaires nationaux, comme le Fonds de garantie de l’investissement privé, la BNDA et le ministère de la Promotion de l’Investissement et du Secteur privé.

Prenant à son tour la parole, le PDG de la société Van Vielt Trucks Holland, Nol Van Vielt, a rappelé comment ce partenariat est intervenu entre le Syntrui et sa société. Il a réitéré son engagement pour l’aboutissement de ce projet porteur pour le Mali. «Le renouvellement du parc auto malien, en exécutant ce projet à hauteur de souhait, sera une bonne chose, car il boostera le secteur du transport au Mali, tout lui permettant de lutter efficacement contre le chômage», a conclu M. Van Vielt.

À noter que ce projet sera exécuté avant la fin de cette année 2016 et son coût est estimé à plusieurs milliards de Fcfa.

Ousmane DIAKITE/Stagiaire


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here