Basket-ball, Top 12 : Les favoris presents au rendez-vous

Après trois journées de débats, les grosses écuries mènent la danse dans les deux poules et devraient logiquement se qualifier pour les Play-offs

La phase « Top 12 » du championnat national a démarré dimanche. Au total, 12 équipes issues des ligues de l’intérieur et du District de Bamako participent à la compétition qui se poursuivra jusqu’au 19 juillet. Chez les hommes, la poule A est composée du Réal, d’Alfarouk de Tombouctou, du Stade malien, du Sigui de Kayes, de l’AS Commune I et de l’USFAS, alors que le Centre Bintou Dembélé de Koulikoro (CBD), l’USM de Koutiala, Attar club de Kidal, l’AS Police, le Débo club de Mopti et la Jeanne d’Arc s’affrontent dans la poule B. Du côté des dames, on retrouve le Djoliba (champion en titre), l’AS Police, le Tata de Sikasso, le Centre Salamatou Maïga de Kayes (CSMK), le Centre de référence de basket-ball de Tombouctou (CRBT) et le Sonni de Gao dans la poule A. Quant à la poule B, elle comprend Atar club de Kidal, l’USFAS, le Stade malien, le CBD, l’AS Commune III et le Réal.

A l’issue des débats, les 4 meilleures équipes féminines et masculines joueront le carré d’AS qui désignera les 2 formations (hommes et dames) qualifiées pour les Play offs. Le tableau du prochain championnat sera composé des équipes finalistes et des six meilleures du classement, soit huit formations. Pour revenir au Top 12, l’honneur est revenu au Réal, le champion en titre, d’ouvrir le bal contre Alfarouk de Tombouctou. Sans surprise, les détenteurs du titre ont fait honneur à leur statut en s’imposant largement 78-37 face à leurs adversaires. Pourtant, la partie avait bien commencé pour les joueurs de la cité des 333 Saints qui ont fait jeu égal avec les Réalistes jusqu’à la pause.

Mais au retour des vestiaires, Makan Coulibaly et ses partenaires prendront les choses en main en imprimant un rythme infernal à la partie. Malgré les nombreux rebonds gagnés par Yaya Tandina (10) et la détermination de ses coéquipiers, le Réal n’aura pas besoin de forcer son talent pour s’imposer 78-37. A l’instar du Réal, tous les favoris ont répondu présents. Ainsi, chez les dames l’AS Police mène la danse dans la poule A avec trois victoires en autant de sorties. M’Bamakan Kanouté et ses partenaires ont écrasé le Sonni de Gao 73-23 pour leur sortie initiale avant de dérouler face au Centre de référence de basket-ball de Tombouctou (96-22) lors de la deuxième journée et d’enchaîner avec une troisième victoire contre le grand favori du championnat, le Djoliba battu 70-68.

Grâce à cette victoire, les Policières s’installent seules en tête de la poule A avec 6 points et devraient logiquement terminer en tête du peloton. Pour la petite anecdote, l’AS Police a mis fin à la longue série du Djoliba qui restait sur 50 matches sans défaite. Derrière les Policières, on retrouve le Djoliba et le Tata de Sikasso qui affichent chacune deux victoires au compteur. Lors des deux premières journées, les Djolibistes avaient dominé successivement le Tata (102-33) et le Sonni (87-19). Après ce revers, le Tata, meilleure équipe régionale lors de la phase inter-ligue, s’est relancé dans la course à la qualification en battant les centristes de Kayes (69-26) et le CRBT (71-49). Dans la poule B, Atar club de Kidal et le Stade malien se partagent la tête du classement avec trois victoires chacune.

Les Kidaloises ont d’abord battu l’USFAS (65-39) lors de la première journée avant de dominer le Réal (57-49) puis la Commune III (88-72) respectivement, lors des deuxième et troisième journées. De son côté, le Stade malien a successivement dominé le Centre Bintou Dembélé (56-30), l’USFAS (80-41) et le Réal (89-39). Derrière le duo Atar club-Stade malien, trois équipes se partagent la troisième place. Il s’agit de l’USFAS, de l’AS Commune I et du Réal qui comptent chacune une victoire. Le CBD qui n’a jusque-là gagné aucun match, est bon dernier de la poule B. Aujourd’hui on devrait connaitre le nom du leader de ce groupe à l’issue du choc entre les Stadistes et les Kidaloises. Chez les hommes, dans la poule A les Réalistes et les Stadistes font la course en tête avec trois succès chacun. Lors de leur première sortie, les Scorpions n’ont fait qu’une bouchée des joueurs de la cité des 333 Saints sévèrement battus 78-37. L’USFAS (96-92) et l’AS Commune I (70-62) ont ensuite mordu la poussière face au Réal.

Le Stade malien lui, a dominé successivement le Sigui de Kayes (76-57), Alfarouk de Tombouctou (98-43) et l’USFAS (59-39). Derrière le Réal et le Stade malien, on retrouve l’USFAS qui a enregistré deux victoires. Dans la poule B, quatre équipes se partagent la tête du classement avec deux victoires chacune : le CBD, Atar, l’AS Police et la Jeanne d’Arc. Un petit événement s’est produit dans cette poule avec la défaite de l’AS Police contre la Jeanne d’Arc (60-61). Cette déconvenue risque d’avoir des conséquences pour les Policiers qui ambitionnent de remporter cette année le titre de champion.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here