Enseignement secondaire: le lycée Bouillagui Fadiga fait peau neuve

Le lycée Bouillagui Fadiga de Bamako a étrenné, mardi, ses bâtiments refaits après un an de travaux de réhabilitation et de rénovation financés à hauteur de 657 millions de FCFA par l’Agence française de développement (AFD).
L’établissement comprend désormais un bloc administratif (équipé en tables, chaises, bureaux pour le personnel et le corps professoral) et du laboratoire entièrement reconstruit, 27 salles de classe rénovées, 6 nouvelles salles construites. Le lycée aménagé dispose d’une clôture et d’une cour embellie.
« Les nouvelles classes n’ont pas été construites dans un but ornemental, mais pour imiter celui dont le lycée porte le nom à savoir, Bouillagui Fadiga », a indiqué Sékou Salla Dolo, le proviseur du lycée. Après avoir remercié les autorités compétentes et l’AFD, le proviseur a invité ses collègues enseignants à bien entretenir les locaux qui constituent désormais un cadre idéal d’échanges entre les professeurs et les apprenants.
Dans son allocution, le ministre de l’Education nationale, Kénékouo dit Barthelemy Togo, a rappelé que les autorités de la IIIè République se sont données pour ambition, à travers le Programme décennal de développement de l’éducation (PRODEC), d’offrir une formation de qualité à tous les enfants de notre pays. Dans le processus d’élaboration et de la mise en oeuvre du PRODEC, notre pays a bénéficié de l’accompagnement dynamique de ses Partenaires techniques et financiers (PTF). Le ministre Togo a ensuite renouvelé les remerciements du gouvernement à la coopération française « pour la densité et la qualité de sa contribution dans les résultats » obtenus par le PRODEC « dans l’amélioration de l’accès à l’éducation et de la qualité des enseignements, des apprentissages et la gestion de notre système éducatif ».
« Nous sommes fondés à davantage à saluer l’AFD d’autant plus que son intervention concerne le sous secteur de l’enseignement secondaire où nos besoins sont importants. Ainsi, avec l’AFD, se dessine une rentrée scolaire 2016-2017 pleine d’espoir pour nos établissements d’enseignement secondaire », s’est réjoui le ministre. Rappelant que les enseignants, les élèves, le Comité de gestion scolaire (CGS) et les parents d’élèves sont les bénéficiaires d’un environnement sain, embelli et sécurisé, Kénékouo dit Barthelemy Togo les a invités « à mesurer l’effort fourni par l’Etat et son partenaire français pour les mettre dans les conditions de vie et de travail afin de prendre bien soin du joyau ».
La réhabilitation du lycée Bouillagui Fadiga s’inscrit dans le cadre de la 3è phase du Programme d’investissement dans le secteur de l’éducation (PISE III) de l’AFD. Outre la réhabilitation de Bouillagui Fadiga, la construction des lycées des cercles de Baraouéli, Tominian (région de Ségou), Djénné (région de Mopti) et Gourma Rharous (région de Tombouctou) s’inscrivent dans le cadre du PISE III. Coût total des réalisations: 5 millions d’euros soit plus de 3 milliards de F CFA.
Présidée par le ministre de l’Education nationale, la cérémonie s’est déroulée dans la cour de l’établissement scolaire à Missira, en commune II. C’était en présence de l’ambassadeur de France au Mali, Gilles Huberson, et des autorités scolaires.
S. Y WAGUE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here