Flambée de violence à Gao Le député Yaya Sangaré charge les ministres Hamadoun Konaté et Ag Erlaf

Dans un post sur son mur, le député élu à Yanfolila affirme que les autorités intérimaires ont fait leurs premières victimes et selon lui, ce sont les ministres Hamadoun Konaté et Mohamed Ag Erlaf qui en sont les responsables. Voici la teneur de son post. «Les images qui nous parviennent de Gao sont dramatiques et révoltantes. Des jeunes maliens sanguinolents, atteints par balles lors d’une manifestation pacifique dans leur propre pays. Certains responsables maliens ne finiront jamais d’étonner et de surprendre, tant leurs intérêts personnels ont pris le dessus sur leur conviction et la défense des aspirations profondément légitimes du peuple malien. Ces Messieurs Hamadoun Konaté et Mohamed Ag Erlaf doivent avoir et ont sur leur conscience (s’ils en ont vraiment) les morts occasionnés à Gao, suite à la marche contre l’installation des autorités intérimaires. Ces deux membres du gouvernement ont tordu le cou aux lois de la République pour faire plaisir à des caprices d’hommes et de femmes insatiables en tirant profit de leur position auprès du Président de la République. Ces deux personnalités ont créé la confusion au sein du gouvernement à propos des autorités intérimaires comme s’ils avaient un agenda caché. Voilà des individus au dessus des lois de la République, qui travaillent exclusivement pour la communauté internationale au détriment des Maliens. Parce qu’ils se sentent intouchables. Si l’un est connu pour ses accointances avec le monde des ONG internationales, l’autre est le principal bailleur des rébellions maliennes. Le temps a toujours eu raison des individus mortels», a-til écrit.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here