Manifestation meurtrière à Gao : le collectif « CRI de cœur » crie à la répression sanglante

Le collectif CRI de Cœur présidé par Almady Cissé a exprimé son indignation contre la répression sanglante des jeunes de Gao le mardi 12 juillet 2016. L’information a été donnée lors d’un point de presse ce mercredi 13 juillet à la maison de la presse.
Condamnant avec la dernière rigueur cette répression meurtrière, le collectif exige la réparation en justice des victimes à Gao, la 7ème région administrative du Mali. « Au delà de la mise en place des autorités intérimaires, la marche de Gao est le cumul des frustrations des jeunes Gao. La ville de Gao est devenue une ville martyre. Après la répression du MUJAO, la MINUSMA, c’est fois-ci, c’est des agents de sécurités qui tirent à balle réelle sur leur propre population », s’indigne t-il. Poursuivant son intervention Almady Cissé le président du collectif du CRI de Cœur a fustigé ainsi « ceux qui ont pris des armes contre leur propre pays bénéficient de tous les bons traitements dans nos hôtels au détriment des jeunes patriotes qui defendent leur patrie ».
Pour le président du cri de cœur, cette tuerie est intentionnelle car, affirme t-il, ils pouvaient jeter le gaz lacrymogène pour disperser la foule mais en tirant les balles réelle, il y a une volonté de tuer. Le collectif a décidé d’assister les victimes judiciairement afin de porter plainte contre les agresseurs. « Notre rôle est d’assister les victimes », a –t-il conclu.
M Fofana
Source : Mali24

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here