Passeports biométriques : Le délai est de 48 heures pour les pèlerins

Les pèlerins maliens obtiendront désormais leurs passeports biométriques dans un délai de 48 heures. C’est la mesure principale prise par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile pour raccourcir le délai d’obtention du précieux sésame par les pèlerins. L’annonce a été faite hier lors d’un point de presse du commandant Mamadou Sougouna, directeur des finances et du matériel du département de la sécurité. C’était dans la salle de réunion de ce département, en présence du directeur général de la police des frontières, le commissaire divisionnaire Moussoudou Arby.

Le commandant Mamadou Sougouna a expliqué que ces mesures sont initiées par le département en charge de la sécurité en collaboration avec celui de l’Administration territoriale et la société Mali solution numérique (MSN), chargée de la confection des passeports biométriques.

Le directeur des finances et du matériel rassure tous les pèlerins : « La société Mali solution numérique s’est engagée à délivrer les passeports aux pèlerins dans un délai maximum de 48 heures ». C’est-à-dire « dès que la direction de la police des frontières reçoit des demandes de passeport de la part de la Maison du Hadj, elle les achemine immédiatement au niveau de la société MSN. Cette dernière délivre, dans un délai de 48 heures les passeports», a précisé le directeur de la police des frontières qui a ajouté que sa structure signe automatiquement les passeports, les met à la disposition de ses agents détachés au niveau de la Maison du Hadj en vue de la délivrance aux agences de voyages.

Mais l’obtention du passeport biométrique exige des conditionnalités. « La carte NINA est une condition indispensable pour l’obtention du passeport biométrique », a rappelé le directeur de la police des frontières. Car, le numéro NINA, qui identifie chaque Malien, est, selon lui, inséré dans l’une des rubriques du passeport biométrique.

Ainsi, pour faciliter l’obtention de ce numéro, une équipe du Centre de traitement des données de l’état-civil (chargé de l’établissement de la carte NINA) est détachée au niveau de la Maison du Hadj, a assuré Mamadou Sougouna. Cette équipe enrôle les pèlerins ne disposant pas de numéro d’identification nationale (NINA). A la suite de cet enregistrement, le pèlerin reçoit une fiche individuelle comportant son numéro NINA. Cette mesure est vivement salutaire car jusqu’ici, la phase de l’enrôlement posait beaucoup de difficultés aux pèlerins.

Le département de la Sécurité et de la Protection civile rassure tous les pèlerins de sa disponibilité et de sa volonté à œuvrer aux côtés des musulmans afin de faciliter l’obtention du passeport.

C. M. TRAORE


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here