Proclamation des résultats du DEF 2016 : Un taux de réussite de 30,02% contre 33,01% en 2015

Après de très bonnes conditions d’organisation, les résultats des examens du Diplôme d’études fondamentales pour l’année 2016 ont été proclamés le samedi 9 juillet dernier, avec un taux de réussite de 30,02%, contre 33,01% en 2015, soit un écart de - 2,99%.
Les candidats inscrits étaient au nombre 235 524, le nombre de candidats présents de 221 873 et le nombre d’admis de 66.615. C’est la région de Gao qui détient le record avec 1 208 admis sur un effectif de 2 428 candidats présents, soit un taux de réussite de 47,01%, contre 42,85% en 2015.
La Rive Droite du district de Bamako a enrégistré 31,61 % de réussite en 2016, contre 30,91 en 2015, et la Rive gauche 28,58%, contre 36,97 en 2015.
Le ministre en charge de l’Education Nationale, Kénékouo dit Barthelemy Togo, et ses collaborateurs avaient pris le taureau par les cornes pour empêcher toute fuite de sujets, en mettant en place un bon dispositif de sécurité. Ce dispositif valait aussi pour les examens des Brevets de Techniciens (BT1 et BT2) et pour le Baccalauréat (BAC).
En 2015, le nombre de candidats au DEF était de 204 570 et le nombre d’admis était de 67 535, soit 33,01%. Le record était détenu par la région de Mopti, avec un taux de réussite de 45,95%, contre 35,74% en 2016.
Maintenant, les regards sont orientés vers les résultats des examens des Brevets de Techniciens et du Baccalauréat. Les constats ont prouvé que ces examens se sont déroulés dans les meilleures conditions, avec transparence et sécurité, sans fuite de sujets, contrairement à ce qui s’était passé au cours des trois ou quatre dernières années.
Si notre pays continue sur cette voie, il sera fier de ses élèves, qui auront un niveau compétitif face à leurs homologues de la sous-région. Rappelons que le ministre Kénékouo dit Barthelemy Togo, dès sa prise de sa fonction, avait lié l’obligation de résultats au changement de comportement.
Adama Bamba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here