RASD : Une République fantomatique abandonnée par tous !

La Zambie a retiré sa reconnaissance à la fantomatique République Arabe Sahraouie démocratique (Rasd). C’est là un camouflet pour cette pseudo-République.

De jour en jour, le nombre de pays qui reconnaissent cette entité, créée de toutes pièces, ne cesse de fondre comme neige au soleil. En effet, ce sont plus de trente Etats à travers le monde qui ont décidé de revenir sur leur décision de reconnaissance de la fantomatique Rasd. Une entité qui, pour nous Maliens, est assimilable à la fantomatique Azawad que la CMA et ses commanditaires entendent imposer à la République. En clair, Rasd égale Azawad. Et le maître d’œuvre de ces deux entités fantomatiques est connu : l’Algérie.

L’annonce de la décision zambienne a été faite officiellement lors d’une réunion tenue le 9 juillet 2016, entre le ministre marocain délégué aux affaires étrangères, Nasser Bourita et le chef de la diplomatie zambienne, Harry Kabala. « Le gouvernement de la République de Zambie  a décidé de rompre ses relations avec cette entité Rasd… », a-t-il déclaré.

Aussi, dans un communiqué publié le même jour, le ministre marocain des Affaires étrangères a apporté la précision suivante : « cette décision du gouvernement zambien s’inscrit dans la décision prise à ce sujet par les autorités zambiennes en 2011. Elle traduit également la volonté de la Zambie de contribuer  positivement à la résolution du conflit… ».

La Zambie vient s’ajouter à d’autres pays africains et hors du continent qui rejettent cette pseudo-République qui, dans les années 1980, était reconnue par 74 Etats. Depuis, le nombre de pays qui entretiennent des relations avec le Polisario (soutenu par l’Algérie) a fortement diminué.

Aujourd’hui, la Rasd ne peut revendiquer la reconnaissance que d’une petite poignée de pays. Parmi eux, il y a, curieusement, le Mali. Jusqu’à quand ? C’est là toute la question.

C H. S


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here