Rendez-vous avec Koulouba : Le Mandat robuste de la Minusma et l’espoir d’un retour rapide de l’administration au Nord du Mali

Le Directeur de la communication de la présidence Racine Thiam était face à la presse, le jeudi 7 juillet dernier à la Maison de la Presse dans le cadre de la traditionnelle conférence de presse dénommée « Rendez-vous avec Koulouba ». Les avantages liés au vote de la résolution 2295 des Nations Unis sur le mandat de la Minusma étaient le principal point abordé par le conférencier. Selon le conférencier, cet acquit constitue une aubaine pour le retour effectif de l’administration sur toute l’étendue du territoire Malien.

 

Dans ses propos liminaires,  le conférencier Amadou Thiam a donné quelques informations possibles par rapport à la résolution 2295 des Nations Unis sur le mandat de la Minusma. De son avis « la chose la plus importante qui s’est passé pendant ce moi et je pense que c’est une chose assez importante que l’ensemble du peuple malien a accepté dans sa forme la plus élevée, c’est le vote de la résolution 2295 des Nations Unis sur le mandat de la Minusma à la demande du président de la République », a-t-il déclaré.

Pour lui sans doute il y’avait autour de cette question, une identité de vu parfaite de l’ensemble des maliens « C’est une volonté de l’ensemble du peuple malien que les dirigeants ont écouté et ont compris. S’il ya une question sur lequel il y’avait l’unanimité au Mali c’était que le mandat actuel de la MINUSMA soit à la hauteur de notre souhait. Que le conflit qui est multiforme dans notre pays puisse être résolut de manière satisfaisante. Donc pour une fois, il y avait une identité de vue parfaite entre les acteurs maliens, populations, gouvernants, président de la République, Assemblée Nationale pour dire qu’il faut faire quelques choses pour effectivement faire évoluer le mandant de la MINUSMA », a-t-il défendu.

Selon M. Thiam, l’adoption de cette résolution était nécessaire pour envisager le retour effectif de l’administration sur toute étendue du territoire national. « Il n’était pas possible à l’état actuel de leur mandat de se protéger, de protéger la population malienne et d’aider le Mali effectivement à lutter efficacement contre le terrorisme. Je pense que le plaidoyer a été attendu. La résolution 2295, je pense que c’est un ménage assez inédit ou simplement les Nations Unis sont allés beaucoup plus loin que ce qu’elles font d’habitude. Ils sont donnés un mandat encore plus robuste avec une capacité de riposte importante, un renforcement des effectifs, de moyens même le retour de l’administration sur toute étendue du territoire sans équivoque est mis dans le mandat », a-signalé le responsable de la communication de la présidence. Avant d’ajouter que c’est comme si le monde entier avec l’instrument le plus adapté qui est le conseil de sécurité des Nations Unis et les forces de casques bleus disaient, nous avons compris le message du président de la République du Mali, nous avons compris le message de la nation malienne, nous sommes en identité de vue avec vous tant que nous vous aidons à parvenir à ce résultat.

 

Mountaga DIAKITE

 

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here