Sécurité alimentaire au Mali: Prolongations pour la coopération suisse

En prenant part au lancement de l’extension d’un projet d’appui à la sécurité alimentaire, la directrice du bureau de la Coopération suisse au Mali, Béatrice Meyer, a évoqué l’envie de son pays à poursuivre les efforts visant à renforcer la sécurité alimentaire. L’évènement, qui a lieu le 13 juillet au siège du Commissariat à la sécurité alimentaire, était la 4è session du comité de pilotage du projet « Renforcement des programmes nationaux de sécurité alimentaire et des filets sociaux nutritionnels ».

Selon Oumar Ibrahim Touré, le ministre Commissaire à la sécurité alimentaire, le projet qui est à terme va se poursuivre jusqu’en octobre prochain. « Nous remercions la Coopération Suisse qui nous a fait confiance et qui nous a donné cette opportunité de finaliser sereinement les actions de ce projet engagées maintenant depuis plus d’une année », a déclaré le Commissaire à la sécurité alimentaire.

Par ailleurs, il a reconnu que demander l’extension de la période d’un projet n’est jamais chose aisée, car cela peut montrer un manque dans la gestion des activités et du calendrier prévu. « Cependant, au regard de la particularité des interventions annuelles du Commissariat à la sécurité alimentaire, cela tenait plus, dans notre cas, à une adaptation pragmatique pour répondre de manière qualitative aux besoins saisonniers des populations vulnérables », a affirmé Oumar Ibrahim Touré.

Quant à la directrice de la Coopération suisse, elle a expliqué que l’engagement de la Confédération helvétique pour l’extension du projet est lié au constat que les autorités maliennes manifestent leur attachement à combattre l’insécurité alimentaire. « Nous avons constaté un engagement national », a expliqué Béatrice Meyer.

Dans les prochaines années, la Suisse poursuivra son appui au Mali avec davantage d’efforts en faveur du développement rural et la sécurité alimentaire. Mais d’autres domaines comme l’éducation et la formation professionnelle ou encore la promotion de la paix seront parmi les priorités de la Confédération helvétique qui va s’appuyer singulièrement sur les régions de Sikasso, Mopti et Tombouctou.

Soumaila T. Diarra

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here