1573 dossiers d’enseignants et de chercheurs au menu de la 38ième session du Conseil consultatif interafricain du CAMES

Du 11 au 20 juillet 2016, Bamako abrite la 38ème session du Comité Consultatif Interafricain du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES). Cette session statuera sur 1573 dossiers physiques d’enseignants-chercheurs et de chercheurs dont 461 pour le domaine des Lettres-Sciences Humaines, 207 pour les mathématiques et physiques-Chimie, 390 pour le domaine des Sciences Naturelles et l’Agronomie, la Médecine avec 216 dossiers, 13 pour les Sciences et techniques des activités Physiques et sportives. Les Sciences Economiques et de Gestion comptent 105 dossiers. Le domaine des Sciences Juridiques, Politiques comptent 107 et celui des Sciences Techniques de l’Ingénierie 74 dossiers.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre d’évaluation des enseignants africains et malgaches du supérieur a eu lieu le lundi 11 juillet 2016 au CICB, sous la coprésidence du ministre sortant de l’Enseignement Supérieur, Me Mountaga Tall et de Madame Assetou Founè Samaké Migan, l’actuelle ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. On notait aussi la présence du Secrétaire Général du CAMES, M. Bertrand Mbatchi, du Président du Comité Consultatif Général, M. Habibou Abarchiet, du Recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB), le Pr. Adama Diaman Keita.

***

L’Honorable Thiam de l’ADP-MALIBA, après la suspension de son parti aux activités de la CMP, a déclaré que «la méthode de gouvernance actuelle constitue une menace réelle pour l’avenir du Mali»

Au lendemain de la formation d’un nouveau Gouvernement dirigé toujours par Modibo Keita, l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-MALIBA) a décidé en ce mardi 12 juillet 2016 de suspendre sa participation à toutes activités de la majorité présidentielle. L’annonce a été faite par l’honorable Amadou Thiam, président de ladite alliance au cours d’un point de presse au siège du parti. De la déclaration lue par le premier responsable du parti, il ressort que cette décision fait suite à la saisine du comité exécutif, de 16 autres sections du parti et de certaines structures à la base, signataires d’un document intitulé «Motion pour le retour aux fondamentaux de notre engagement politique». Pour l’honorable Thiam, la Convention pour la majorité présidentielle (CMP) a montré ses limites dans la mesure où elle a échoué à faire de son cadre de concertation un espace démocratique de débats sur les questions d’intérêt national. Il soulignera par ailleurs que l’absence de consultation de ladite CMP par l’Exécutif ainsi que la méthode de gouvernance actuelle constituent des menaces réelles pour l’avenir du Mali. Il n’a pas manqué de dénoncer le tares du régime en avouant qu’avec ce nouveau gouvernement de pléthore et plus budgétivore, le dernier virage est raté. Tout en déclarant formellement que son parti ne va pas rejoindre l’Opposition, notre interlocuteur dira que cette suspension permettra à sa formation politique de faire une large consultation de sa base.

***

L’obtention du passeport pèlerin se fait dans les 48 heures apres la demande

L’information a été donnée par le Commandant Mamadou Sougouna, DFM du Ministère en charge de la Sécurité et le commissaire divisionnaire Moussoudou Harby, Directeur de la police des frontières lors d’un point de presse. C’était le mercredi 13 juillet 2016 dans la salle de réunion du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile. Selon les conférenciers, le département en charge de la sécurité et la société Mali Solution Numérique (MSN) qui est chargée de fabriquer le passeport biométrique et d’autres départements impliqués dans l’organisation du hadj ont initié des mesures nouvelles pour faciliter l’obtention du passeport pour les pèlerins. Les mesures concernent essentiellement à raccourcir le maximum possible le délai de l’obtention du passeport par les pèlerins sans jouer sur les délais déjà requis pour l’obtention du passeport ordinaire. Cette mesure, disaient-ils, est la volonté du département en charge de la sécurité d’aider l’ensemble des acteurs impliqués dans l’organisation du pèlerinage. Pour faciliter l’établissement et la délivrance du passeport pèlerin, la direction de la police des frontières installe chaque année à la maison du hadj une équipe spécialisée pour l’enrôlement des pèlerins. Cette année, la particularité est que le passeport est biométrique. Pour ce passeport, il y a des dispositions nouvelles qui font que l’obtention n’est pas comme dans le passé. La carte NINA est désormais une condition sine qua non. Le numéro NINA doit être inséré dans l’une des rubriques du passeport biométrique et permettra d’identifier la personne pour des raisons sécuritaires. Pour cela, le ministère de l’administration territoriale a installé un guichet spécial à la maison du hadj pour faciliter l’obtention du numéro NINA. Ainsi, les pèlerins auront leurs visas en temps normal. L’obtention du passeport dans les 48 heures ne concerne que les pèlerins et les autres doivent se référer sur le délai contractuel de délivrance du passeport ordinaire.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here