7ème conférence des ministres de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de l’espace UEMOA : Jeter les bases d’une dynamique et fructueuse coopération sous régionale pour la jeunesse

Après deux jours d’échanges fructueux des experts qui ont permis de baliser le terrain, les travaux de la 7ème conférence des ministres en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de l’espace UEMOA se sont ouverts hier jeudi 14 juillet à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. La cérémonie d’ouverture de cet important rendez-vous pour la cause de la jeunesse était présidée par le Premier ministre Modibo Keita. C’était en présence des ministres en charge de l’Emploi de l’espace UEMOA, des experts et plusieurs membres du gouvernement du Mali.
La thématique centrale retenue pour cette conférence est « développement des compétences techniques et professionnelles et insertion socio-économique des jeunes : alternative contre l’insécurité et les migrations irrégulières dans l’espace UEMOA ». Un thème qui servira de point d’appui aux ministres pour proposer, au niveau de chaque pays comme au niveau de l’espace communautaire, des orientations stratégiques et opérationnelles permettant de relever les défis actuels à savoir: la lutte contre le chômage et le sous-emploi qui constituent une des causes principales de la précarité économique et sociale des jeunes.
L’espace communautaire est à la croisée des chemins, faut-il le souligner, faisant face à de graves crises d’ordre sécuritaire, identitaire et migratoire, en plus des problématiques traditionnelles liées au déficit de ressources humaines qualifiées, à la fois cause et conséquence de l’offre d’emploi et de la qualification professionnelle en deçà des besoins réels de l’économie des pays de l’UEMOA.
Pour répondre aux nombreux défis de la jeunesse de l’espace, la rencontre de Bamako est perçue comme le rendez-vous des grandes décisions pour pouvoir aider à aller au-delà du simple cadre de concertation de l’espace communautaire. Et ce, aux plans organisationnel, institutionnel et opérationnel.
Pour ce faire, la 7ème conférence des ministres en charge de l’Emploi et de la Formation Professionnelle de l’espace UEMOA a inscrit à son agenda quatre pistes à explorer. Il s’agit d’examiner les voies et moyens permettant aux jeunes sahéliens d’accéder aux mieux à des compétences et des qualifications leur permettant de s’insérer dans le monde du travail.
A cet effet, la conférence propose un développement concerté et mutualisé des dispositifs et de parcours de développement des compétences techniques et professionnelles à destination des jeunes en forte demande de qualification professionnelle. Cela en privilégiant le secteur agricole afin de lutter contre le phénomène de l’insécurité et de la migration irrégulière.
Dans son discours d’ouverture des travaux, le Premier ministre Modibo Keita a indiqué que la problématique de la conférence est plus que d’actualité et qu’il est urgent d’agir car le manque de décisions est mortel.
« Il est impératif de les prendre dès maintenant. Cette vision s’impose à tous les pays de l’espace communautaire qui sont confrontés aux mêmes problèmes à savoir le chômage, le radicalisme religieux, le terrorisme… », a souligné le Premier ministre Modibo Keita qui a souligné que l’espoir doit renaitre par une mutualisation des ressources.
Les attentes de la conférence de Bamako portent essentiellement sur la création du « Fonds Emploi Jeunes » et la définition de sa mise en œuvre, l’établissement des indicateurs de l’état d’avancement des ONEF/OSREF, l’établissement d’un plan d’action à court, moyen et long terme pour la mise en œuvre du Paquet Minimum de Coopération (PMC) et l’opérationnalisation du Secrétariat Permanent du cadre de concertation.

Daniel Kouriba

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here