Adema Pasj : Dra trahi par les siens

De sa candidature à son entrée dans le gouvernement, Dramane Dembélé est demeuré et reste l’homme à abattre au sein de la ruche. Tous les moyens sont mis en exergue pour le nuire. Finalement, sa tête fut mise à prix et ce qui était voulu et attendu fut effectif, il a été débarqué du gouvernement. Pour lui succéder, le président contesté du parti, Pr. Tiémoko Sangaré. Mettant à nue la grande trahison dont Dra est l’objet.

La guerre de positionnement au sein de la ruche continue de la plus belle manière. En ligne de mire, le choix du candidat et l’option à entreprendre pour 2018.

Il n’est jamais trop tard de se défouler. Depuis qu’il a terrassé certains qui s’estiment des barons incontestables et incontestés, Dra souffre. Tous les moyens et toutes les méthodes s’essayent. Il faut d’ores et déjà l’anéantir. Comment ?

Son entrée dans le gouvernement avait suscité de multitude de questionnements. Dra Dembélé, malgré tout, a assumé. Il est devenu par la suite l’un des meilleurs au sein de l’attelage gouvernemental par ses résultats. Cependant il était un véritable sujet à discussion au sein de la ruche. Des peaux de banane furent maintes fois préparées pour le faire glisser. Il dévie et résiste jusqu’à ce jour fatidique.

Conscient qu’il y aura des remous dans plusieurs entités (politique ou organisation), le président de la République a pris le devant. Il déclare ceci :

            “Vous devez combler de façon remarquable les attentes placées en vous, vos qualités ont été les seuls critères de votre entrée au gouvernement ou de votre maintien dans ce gouvernement. Vos qualités et vos compétences seront utiles à ce pays je vous engage, chacune et chacun à donner le meilleur de lui même dans les missions suivantes qui vous sont confiées.

            Vous êtes ici sans complexe, et vous êtes au service de votre peuple. Chaque acte que vous allez poser, souvenez-vous de son jugement futur. Vous devez vous rappeler à chaque instant que vous êtes des hommes aux services des hommes“.

Mais, il s’est avéré que Dra a été trahi par les siens. “Monsieur le président de la République, nous nous désengageons de vous soutenir lorsque Dramane doit nous représenter….”.

Très vite et sachant le poids du parti, IBK et son PM décident de la sortie de Dra du gouvernement. Charité bien ordonnée, le président du parti se propose. Il est l’heureux gagnant de la cabale contre Dra.

Par ces faits, il reste à Dra d’ouvrir les yeux, de se battre pour mériter mieux et chercher à répondre aux vœux de la nouvelle génération : se porter candidat à la présidentielle. Presque totalement libéré, Dra a désormais la latitude de se consacrer au parti. Afin de prouver que 2013 n’était point un hasard, plutôt un engouement pour le changement au sein de la ruche.

Boubacar DABO


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here