Délivrance de faux actes de naissance à Tombouctou : La sous-section RPM veut voir clair

Alors que la mairie s’apprête à tenir une session , deux élus sont impliqués dans une affaire de faux documents. De quoi faire réagir la sous-section du rassemblement pour le Mali.
La sous-section Rpm de la commune urbaine de Tombouctou est en guerre contre les mauvaises pratiques dont se livrent certains élus communaux. A travers une correspondance adressée au préfet du cercle, la sous-section Rpm voulait faire un état des lieux de la gestion de la commune urbaine de Tombouctou.
Dans cette affaire, c’est la délivrance des faux documents qui inquiète le Rpm, car deux conseillers municipaux sont mis en cause. Il s’agit du 2e adjoint au maire Alkalifa Ag Imama et Aliou Baba Hasseye. Ces élus sont interpellés par la justice pour leur implication dans un trafic d’actes de naissance.
« Aucune acrobatie ne pourra nous convaincre quand on sait comment certains documents ont été élaborés et soumis à votre appréciation pour justifier la tenue de la session, sachant que tout est sur fond de procuration, d’intimidation, d’achat de conscience pour cacher la vérité qui doit faire à présent jour. Et nous demandons qu’aucune consultation des acteurs soit un préalable », a écrit la sous-section Rpm de Tombouctou au préfet.
Reste à savoir si les autorités administratives locales pourront comprendre la gravité des actes posés par certains membres du conseil communal.

Yérébalo Samaké

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here