Enseignement secondaire : Le lycée Bouillagui Fadiga logé dans du neuf

Juste un an après le lancement du projet de réhabilitation et d’extension de l’établissement par le ministre Barthelemy Togo et l’Ambassadeur de France au Mali, M. Gilles Huberson en juillet 2015, c’est un joyau architectural qui est sorti de terre dans la cour du Lycée Boullagui Fadiga. L’inauguration a eu lieu le mardi 12 juillet dernier en présence du ministre de l’Education Nationale, M. Kénékouo dit Barthelemy Togo, de l’Ambassadeur de France au Mali, M. Gilles Huberson, du 2ème adjoint du Maire du District de Bamako, M. Ibrahima Dioné.
L’année scolaire 2016-2017 sera des plus belles au lycée Bouillagui Fadiga, l’un des plus vieux lycées du pays. Ce lycée a bénéficié de la réhabilitation complète de ses bâtiments existants (30 salles de classe), de la construction de 6 nouvelles salles de classe, d’un nouveau bloc administratif (équipé en tables, chaises, bureaux pour le personnel administratif et corps professoral), d’une nouvelle clôture mais aussi de la réhabilitation des blocs de latrines.
Le coût de ces travaux s’élevant à 657 957 000 FCFA (1 million euros) a été financé par la France, le partenaire historique du système éducatif malien à travers l’Agence Française de Développement (AFD). C’est dire que le lycée Bouillagui Fadiga offrira dès la rentrée prochaine un environnement plus confortable, plus convivial, plus propice à l’apprentissage et à l’épanouissement à ses 819 élèves. Mais aussi un environnement plus adapté aux besoins des équipes pédagogiques, techniques et administratives.
Le proviseur du lycée Sékou Salla Dolo a exprimé toute sa joie ainsi que celle de ses collègues enseignants, du personnel administratif et de tous les élèves qui ouvriront la prochaine année dans des meilleures conditions de travail. « Notre joie est immense aujourd’hui quand nous voyons dressés devant nous, de nouveaux locaux surgis des entrailles de la terre par la dextérité d’hommes et de femmes souvent anonymes mais qui ont sans doute eu le mérite d’avoir travaillé pour ériger ces murs », s’est réjoui le proviseur de l’établissement qui a remercié la France pour son concours consacré au développement de l’Enseignement Secondaire Général.
Le ministre de l’Education Nationale, Professeur Barthelemy Togo a, pour sa part, rappelé que dans le processus d’élaboration du PRODEC comme dans sa mise en œuvre, le Mali a bénéficié de l’accompagnement dynamique de ses partenaires dont l’AFD. Selon lui, le projet de réhabilitation et d’extension des infrastructures scolaires en cours est une nouvelle contribution de la coopération française au confort du système éducatif malien.
Le ministre Togo a remercié l’AFD qui, au-delà de la réhabilitation et de l’extension du lycée Bouillagui Fadiga, finance plusieurs autres travaux dont la construction et l’équipement de quatre lycées dans les cercles de Baroueli et Tominian (Région de Ségou), Djenné (Région de Mopti), et Gourma Rharous (Région de Tombouctou) pour un coût total de 3 279 785 000 FCFA (5 millions d’euros).
Rappelons que la France à travers l’AFD accompagne le Mali pour un montant de 5,2 milliards de francs CFA (8 millions d’euros), sous forme de subvention dans la réalisation de la troisième phase du Programme d’Investissements pour le Secteur de l’Education (PISE III) contribuant ainsi aux efforts du Gouvernement malien en faveur du développement de son système éducatif. Ce concours consacré au développement de l’Enseignement Secondaire Général, comprend trois composantes : l’appui budgétaire de 657 957 000 FCFA (1 million euros) versé en avril 2011,l’amélioration de la qualité de l’Enseignement Secondaire Général à travers un appui au pilotage du système au niveau central, déconcentré et décentralisé, l’élaboration de supports pédagogiques pour les enseignants dans les disciplines scientifiques et la dotation en matériels et équipements de laboratoires de physique, chimie et biologie pour 657 957 000 FCFA (1 million d’euros).

Daniel KOURIBA
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here